Tech & internet

Huawei veut créer l’anti-Google Maps

Temps de lecture : 2 min

Son service va être dévoilé en octobre, mais ne s'adressera pas directement au public.

Des employés dans un magsin Huawei à Dongguan, le 9 aout 2019. | Fred Dufour / AFP
Des employés dans un magsin Huawei à Dongguan, le 9 aout 2019. | Fred Dufour / AFP

Google reigne quasiment sans partage sur les applications de cartographie interactive, Google Maps étant de très loin l’application de ce type la plus utilisée dans le monde. Mais son trône sera bientôt contesté par un autre géant. D’après China Daily, un média contrôlé par l’État chinois, Huawei va elle aussi se lancer dans le secteur.

Le service de cartographie, qui se nomme Map Kit, sera disponible à partir du mois d’octobre. Cependant, vous ne pourrez pas directement la télécharger sur votre téléphone.

D’après China Daily, le logiciel sera destiné aux développeurs de logiciels s'appuyant sur un service de cartographie (une application de VTC par exemple). Huawei affirme que plusieurs entreprises ont d’ores et déjà noué des partenariats avec elle, notamment booking.com.

Exercice difficile

Huawei se lance dans un exercice périlleux. Même Apple s’y était cassé les dents en 2012, lorsqu’elle tenté de lancer sa propre application afin de ne plus dépendre de Google Maps. Si le logiciel a été améliorée depuis, Plans avait été largement moqué à son lancement, à cause de ses nombreux bugs.

Google a quant à elle déployé des moyens extraordinaires pour améliorer son service. Elle a par exemple racheté Waze en 2013 pour près d’un milliard de dollars et a déployé une flotte de voiture qui parcours le monde afin de parfaire ses cartes.

D’après The Verge, Huawei va travailler avec Yandex, une société internet Russe qui dispose déjà d'un service de cartographie afin de rassembler les données nécessaires. Ce partenariat est aussi évoqué par Sputnik News, un média controlé par le Kremlin.

Avertissement

Dans son article, China Daily insiste à plusieurs reprises sur le fait que ce service est une réaction aux sanctions imposées à l’entreprise par le gouvernement de Donald Trump: «L’entreprise chinoise n’a toujours pas accès à des technologies US cruciales, comme les mises à jour d’Android et Google Maps sur ses nouveaux smartphones.»

L’annonce de Map Kit sonne donc aussi comme un avertissement pour le gouvernement américain: si le bras de fer dure trop longtemps, Huawei produira ses propres solutions. Et cela se fera au dépend des entreprises américaines, qui perdront un client et gagneront un sérieux concurrent.

Slate.fr

Newsletters

Crush ou pas crush: cette appli sonde vos SMS pour trancher

Crush ou pas crush: cette appli sonde vos SMS pour trancher

Déjà disponible sur Android, elle a pour but d'éviter les malentendus et de favoriser les rapprochements entre personnes consentantes.

Sur Snapchat, du porno payant... mais jusqu'à quand?

Sur Snapchat, du porno payant... mais jusqu'à quand?

En échange de quelques euros, il est possible d'accéder au compte Snapchat «privé» de sa pornstar préférée. Mais la plateforme ne cautionne pas ce principe.

Le groupe Facebook «Brasileiras de Paris», outil d'intégration et de résistance

Le groupe Facebook «Brasileiras de Paris», outil d'intégration et de résistance

À Paris où elles vivent désormais, des Brésiliennes se rassemblent pour s'entraider et lutter contre l'obscurantisme de l'extrême droite au pouvoir dans leur pays.

Newsletters