Santé / Société

Quelques astuces pour réduire son exposition à la pollution de l'air

Temps de lecture : 2 min

Même si le meilleur moyen reste encore de voter.

48.000 décès par an sont liés à la pollution particulaire, en France. | Ecco via Pixabay
48.000 décès par an sont liés à la pollution particulaire, en France. | Ecco via Pixabay

La pollution de l'air a de nombreuses conséquences sur notre santé. Selon Santé Publique France, 48.000 décès par an y sont liés. Un danger qui semble encore plus effrayant que l'alcool ou la cigarette car nous n'avons pas le choix de respirer.

L'OMS affirme que cette pollution accroît le risque de problèmes respiratoires (pneumonie, par exemple), de maladies cardiovasculaires, de cancers, etc.

Bien que la plupart d'entre nous n'ait pas entre les mains le pouvoir nécessaire pour rendre l'air plus pur, il existe certaines méthodes et pratiques pour s'en prémunir.

Loin des yeux, loin des poumons

Première chose: essayez de vous éloigner des endroits les plus pollués. Et pas besoin de partir au fin fond d'un village perdu en montagne. Des spécialistes ont compris qu'à l'intérieur d'une même ville, voire d'un même quartier, les individus ne sont pas contaminés au même degré, selon l'endroit exact où ils vivent et les chemins qu'ils empruntent.

Par exemple, s'éloigner des routes les plus utilisées peut réduire de moitié la pollution que vous respirez, indique Darby Jack, professeur agrégé de santé environnementale à la Mailman School of Public Health de l'Université Columbia.

Ensuite, essayez de ne pas vous déplacer durant certaines périodes de la journée. Aux heures de pointe, bien sûr, qui entraînent généralement des pics de pollution. Mais aussi pendant les inversions de température.

Ce phénomène explique que l'air soit moins pur le matin dans certains endroits. La raison: lorsqu'une couche d'air chaud retient une couche d'air plus froide, cela emprisonne la pollution. La couche d'air la plus proche du sol devient de plus en plus polluée jusqu'à ce que la météo change. Pour suivre la qualité de l'air en direct, plusieurs applications existent et peuvent être utiles.

En période de pic de pollution, évitez à tout prix les feux de bois. Bien que leur chaleur puisse sembler naturelle, ils constituent aussi une source de pollution, produisant une fumée épaisse d'où émanent de minuscules particules qui pénètrent profondément dans le corps.

Il existe encore d'autres techniques: acheter un purificateur d'air, ne pas utiliser votre voiture, tendre un drap humide devant votre fenêtre pour retenir les particules polluantes, etc.

Toutefois, aucune mesure de protection ne peut se substituer aux politiques et aux réglementations de lutte contre la pollution. Le meilleur à faire reste encore de voter.

Newsletters

Au cœur des marchés aux animaux d'Asie

Au cœur des marchés aux animaux d'Asie

«Les plus grandes pandémies ont toujours résulté d'une relation avec les animaux: grippe porcine, grippe aviaire, Ebola, SRAS, MERS, désormais Covid-19, relève Jo-Anne McArthur. Ceux qui pointent le doigt exclusivement vers la Chine...

Difficile de porter un masque pour les personnes atteintes de troubles neuropsychologiques

Difficile de porter un masque pour les personnes atteintes de troubles neuropsychologiques

Objet emblématique de la pandémie de Covid-19, le masque de protection faciale ne va pas sans poser quelques difficultés.

Les trois erreurs qui plombent l'application StopCovid

Les trois erreurs qui plombent l'application StopCovid

Ce projet tout à fait louable s'est écrasé en rase campagne en quelques semaines alors que tous les feux étaient au vert.

Newsletters