France

Vincent Peillon: «J'ai été très maladroit» avec Arlette Chabot

Temps de lecture : 2 min

Le socialiste Vincent Peillon, qui avait séché l'émission politique d'Arlette Chabot avec Eric Besson et Marine Le Pen le 14 janvier dernier, reconnaît sur Public-Sénat avoir «commis des fautes», notamment en demandant la démission de la patronne de l'information de France 2.

La chaîne Public-Sénat fait du teasing pour son émission Déshabillons-les diffusée mardi 16 mars à 22h30 et diffuse sur Dailymotion l'extrait où Vincent Peillon reconnaît son erreur et en appelle à la sagesse de son fils:

J’ai été très maladroit. J'ai fait ça dans ma cuisine, mon fils qui a 13 ans est passé et m'a dit «tu ne devrais pas faire ça». C’était mon seul conseiller, vous voyez, les choses sont artisanales. Maintenant, je l'écouterai tout le temps! Je pensais qu’il était surtout bon en football, en fait il est meilleur que moi en politique.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: Reuters

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters