Monde / Culture

La corrida fait son retour à Majorque

Temps de lecture : 2 min

Le Tribunal suprême de l'Espagne a levé l'interdiction partielle qui pesait depuis deux ans sur la corrida.

Le matador espagnol Alejandro Talavante tient deux oreilles de taureaux en trophée lors de la dernière corrida du Colisée Baléare de Majorque, juste avant l'interdiction de 2017, le 3 août | Jaime Reina / AFP
Le matador espagnol Alejandro Talavante tient deux oreilles de taureaux en trophée lors de la dernière corrida du Colisée Baléare de Majorque, juste avant l'interdiction de 2017, le 3 août | Jaime Reina / AFP

Il y a deux ans, Majorque votait une interdiction partielle des corridas sur son territoire, empêchant la mise à mort des taureaux. Le Tribunal suprême espagnol vient de statuer contre cette interdiction, estimant que la mise à mort constituait une part essentielle des spectacles tauromachiques.

Ce vendredi, le Colisée Baléare de Majorque célébrait donc son 90ème anniversaire en accueillant avec quatre matadors renommés son premier combat depuis deux ans.

La difficile agonie de la corrida

«Nous sommes convaincus que la fin de la corrida est déjà là et qu'il s'agit du dernier souffle d'un spectacle mourant», a déclaré à la BBC Francisco Vásquez Neria, de AnimaNaturalis, une organisation latino-américaine de défense des animaux.

En Espagne, la corrida est protégée par la Constitution comme faisant partie du «patrimoine culturel immatériel», un argument constamment mobilisé par les aficionados face aux demandes récurrentes d'interdiction de ces combats.

Si leur nombre diminue, des centaines de corridas ont toujours lieu chaque année en Espagne, en dépit des demandes de l'ONU, qui souhaite interdire la participation des moins de 18 ans. En 2010, la Catalogne avait banni la tauromachie de toute la région, avant que le Tribunal suprême ne lève l'interdit, six ans plus tard. Seules les îles Canaries ont maintenu leur interdiction, prononcée en 1991.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

En France, la pratique a fortement perdu en popularité, mais est toujours légale sur une partie du territoire, notamment dans le Midi. L'alinéa 7 de l'article 521-1 du Code pénal dispose toujours que la condamnation pour cruauté animale n'est «pas applicable aux courses de taureaux lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être invoquée».

Newsletters

Le Français Benjamin Brière, nouvelle victime de la diplomatie des otages de l'Iran

Le Français Benjamin Brière, nouvelle victime de la diplomatie des otages de l'Iran

Accusé d'espionnage et de propagande, le touriste a été condamné à huit ans et huit mois de prison après un an et demi passé dans les geôles iraniennes. En pleines négociations sur le nucléaire, l'Iran accentue sa pression sur les pays occidentaux.

Les Thaïlandais vont pouvoir faire pousser du cannabis chez eux

Les Thaïlandais vont pouvoir faire pousser du cannabis chez eux

En toute légalité. Il leur suffit juste de respecter quelques conditions.

Ukraine: Poutine a-t-il vraiment le doigt sur la gâchette?

Ukraine: Poutine a-t-il vraiment le doigt sur la gâchette?

Les véritables enjeux de la crise ukrainienne.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio