Sciences

Les personnes âgées sentent-elles mauvais?

Temps de lecture : 2 min

Une question honteuse à formuler et sur laquelle personne ne semble s'accorder.

Trois études se disputent la vérité sur l'odeur de personne âgée. | Arnel Hasanovic via Unsplash
Trois études se disputent la vérité sur l'odeur de personne âgée. | Arnel Hasanovic via Unsplash

Ann Bauer est journaliste au New York Times. L'année dernière, pendant un voyage, elle a loué sa maison à un couple de personnes âgées. En partant, les seniors ont laissé du chocolat et du vin, mais aussi autre chose. Une odeur. Certes, chaque ménage a son odeur, en fonction de sa lessive et de son lieu de vie. Mais celle-là, rance, légèrement aigre, comme celle de «fraises un peu trop mûres quand on ouvrirait le cageot», avait un caractère bien particulier. Aussi, le soir même, Ann Bauer a honteusement cherché sur internet «les personnes âgées sentent-elles mauvais?».

Oui, non, peut-être... Finalement encore plus embarrassée dans ses interrogations gérontophobes, elle s'est décidée à appeler plusieurs scientifiques qui ont mené des études sur le sujet. Mais là encore, il semblerait que personne ne s'entende.

Trois études se disputent la vérité. La première a été menée au Japon en 2001. Selon les scientifiques, la présence de la molécule d'aldéhyde insaturé appelée non-2-énal –à l'origine de l'odeur de la bière frelatée et du sarrasin– augmenterait dans notre corps avec l'âge. Sur Wikipédia, elle est définie comme un mélange d'iris, de graisse et de concombre, étrange alliage qui pourrait qualifier l'odeur des personnes âgées.

Différente, mais pas mauvaise

En 2012, Johan Lundström, un biologiste américain, reprend les conclusions de l'équipe japonaise et soumet à un échantillon de quarante-et-une personnes les odeurs issues de trois groupes d'âges différents: jeune (20 à 30 ans), âge moyen (45 à 55), avancé (75 à 95). Les résultats montrent que la seule odeur qui a pu être assignée à un âge était celle de la troisième catégorie. Cependant elle n'a pas été considérée comme «désagréable» par les participant·es, seulement «neutre». À l'inverse, celles des hommes de 45 à 55 ans ont été perçues comme bien plus incommodantes pour nos délicates narines.

De son côté George Preti, chimiste organique, dément l'étude japonaise grâce à une spectométrie de masse, qui permet d'identifier les molécules d'un composé chimique. Pas plus de non-2-énal sur les échantillons de personnes âgées que chez les autres. «Les personnes âgées sentent en fait moins fort que les plus jeunes», affirme-t-il à Ann Bauer.

Rien à faire, les scientifiques ne s'entendent pas. «Je sais déjà ce que George vous a raconté. Il a tort, réplique Johan Lundström. Son étude est trop réduite. Il est juste sensible au sujet parce qu'il est vieux.»

Tous deux s'entendent néanmoins sur l'origine de cette odeur rance qu'on attribue aux seniors: elle serait due au déclin de la santé, indépendamment de l'âge, notamment à cause des inflammations qui conduisent à une décomposition de cellules.

Johan Lundström évoque aussi le biais de perception qui altérerait notre jugement. Au même titre qu'une odeur de crottin aura sa place dans une grange et pas dans une chambre, une odeur sera perçue plus négativement si on l'attribue à une personne âgée.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Quand Ann Bauer est retournée chez le couple déposer leurs affaires, elle a senti cette même odeur. Mais cette fois, elle ne l'a pas trouvée gênante.

Newsletters

La voiture électrique n'est pas à elle seule LA solution

La voiture électrique n'est pas à elle seule LA solution

Incontestablement, la voiture du futur doit être électrique. Mais la disparition du moteur thermique suffira-t-elle à résoudre tous les problèmes? À quel rythme doit se faire la substitution? La polémique continue.

Fumer peut avoir un impact sur quatre générations

Fumer peut avoir un impact sur quatre générations

Selon des chercheurs, le tabagisme pré-pubère d'un homme pourrait être responsable du surpoids de ses arrière-petites-filles.

Nos yeux s'agitent-ils lorsqu'on rêve pour nous protéger des prédateurs?

Nos yeux s'agitent-ils lorsqu'on rêve pour nous protéger des prédateurs?

Une nouvelle étude chinoise vient de prouver pour la première fois une très vieille hypothèse sur la fonction du sommeil paradoxal.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio