Société / Économie

Les pailles recyclables de McDonald's ne le sont en fait pas du tout

Temps de lecture : 2 min

Depuis septembre 2018, la chaîne remplace le plastique par du papier dans ses restaurants au Royaume-Uni et en Irlande.

McDonald's France a également pour objectif de supprimer toutes les pailles en plastique d'ici octobre prochain. | Alastair Pike via AFP
McDonald's France a également pour objectif de supprimer toutes les pailles en plastique d'ici octobre prochain. | Alastair Pike via AFP

Lorsqu'une entreprise redore son image via une campagne marketing centrée sur son comportement écologique, c'est ce qu'on appelle du greenwashing. Sauf que parfois, elles mentent légèrement.

Depuis septembre 2018, la chaîne de fast-food McDonald's abandonne petit à petit les pailles en plastique contre des pailles en papier provenant de «sources durables certifiées» dans tous ses restaurants du Royaume-Uni et d'Irlande. De quoi contrer les critiques des écologistes radicaux.

McDonald's France a également pour objectif de supprimer toutes les pailles en plastique d'ici octobre prochain, racontait le PDG de McDonald's France, Nawfal Trabelsi, au Parisien. Pourtant, ces nouvelles pailles en papier ne seraient pas plus en accord avec l'environnement que les anciennes en plastique.

Encore plus polluantes

Selon les informations obtenues par le journal The Sun, une note interne à l'entreprise indiquerait que les pailles en papier seraient en fait jetées puis brûlées. La raison? Les pailles seraient trop épaisses pour être traitées et réutilisées. Cette pratique émet encore plus de gaz à effet de serre que les pailles en plastiques.

L'intérêt d'avoir mis une telle politique en place? Convaincre les consommateurs et consommatrices de la bienveillance de McDonald's en matière environnementale. Ainsi, la communication semble tomber à l'eau et McDonald's devra répondre par des actions pour réussir à recycler ces pailles.

Si McDonald's souhaite réellement devenir vert, l'entreprise devra se passer de paille, qu'elles soient en plastique, en papier ou en carton. Mais cela ne doit pas s'arrêter à ce déchet à usage unique.

McDonald's et toutes les sociétés de restauration rapide devront, à terme, s'engager à utiliser des ressources locales pour assurer une empreinte carbone raisonnable plutôt que d'importer de la viande venant des quatre coins du monde. Elles pourraient même varier leurs menus en fonction des saisons.

Slate.fr

Newsletters

Face à l'arrivée des réfugiés, la population européenne bricole une hospitalité

Face à l'arrivée des réfugiés, la population européenne bricole une hospitalité

Des actions collectives spontanées initiées par des volontaires non politisé·es peuvent aboutir à des actions ayant un impact sur les opinions publiques. Mais pas sur l'accueil des réfugié·es lui-même.

À la place du clivage droite-gauche, de multiples fractures françaises

À la place du clivage droite-gauche, de multiples fractures françaises

Au sein de la population française, la perte de repères politiques est flagrante.

Être «vegan sauf au dîner» pour freiner le réchauffement climatique

Être «vegan sauf au dîner» pour freiner le réchauffement climatique

Pour l'écrivain Jonathan Safran Foer, l'avenir de la planète se joue dans notre assiette. Dialogue entre un ancien végétarien et un quasi-vegan.

Newsletters