Sciences / Monde

Des scientifiques découvrent un nouvel insecte à cause de son étrange pénis

Temps de lecture : 2 min

Ce coléoptère a été récupéré à New-York mais n’est pas originaire des États-Unis.

Un coléoptère via Pixnio.
Un coléoptère via Pixnio.

À New-York, il y a un cimetière de 300 hectares qui traverse l’ouest de Brooklyn. Le terrain offre une des vues les plus belles de la ville. Mais aussi une étonnante diversité végétale et animale. Et c’est dans ce cimetière que des scientifiques ont découvert une nouvelle espèce de coléoptère, en se basant sur la forme étrange de son… pénis.

D’après Gizmodo, les chercheurs n’ont pas découvert tout de suite la nouvelle espèce. De 2017 à 2018, ils ont collecté des spécimens de coléoptère dans le cadre d’un programme de surveillance d’arbres endommagés dans le cimetière. Ils en ont récolté 1.500 spécimens.

Mais c’est lorsqu’ils ont analysé les différents insectes qu’un d’entre eux ne correspondait pas aux coléoptères connus. Alors que tous faisaient partie de la famille des Agrilus, ce spécimen en particulier avait un pénis différent de toutes les autres espèces. Les tests ADN ont confirmé par la suite que les chercheurs étudiaient une nouvelle espèce, qui n’est probablement pas native des États-Unis.

Comment est-il arrivé ici, se demande Gizmodo. «Comme les autres insectes de la famille des Agrilus, il est probablement arrivé à bord d’un moyen de transport humain comme un bateau», explique le média américain. Contrairement aux autres coléoptères, celui-ci se développe sur les hêtres. Cela pourrait provoquer des problèmes écologiques à New-York car ces coléoptères creusent des trous dans les arbres et les déciment en posant leurs larves. Ces dernières sont xylophages et se nourrissent et se développent dans le bois.

Selon le European Journal of Entomoloy, les insectes sont peut-être «l’une des invasions écologiques les plus coûteuses en Amérique du Nord à ce jour», rappelle Gizmodo. Et peu importe la tête de leur pénis.

Newsletters

Les piqûres de moustiques peuvent causer bien plus que quelques démangeaisons

Les piqûres de moustiques peuvent causer bien plus que quelques démangeaisons

Nous ne sommes pas tous égaux face aux moustiques. Non seulement certaines peaux les attirent davantage, mais en plus, les réactions à leurs piqûres varient d'une personne à l'autre.

Même sans avoir appris le solfège, la plupart des gens sont capables de suivre la théorie musicale

Même sans avoir appris le solfège, la plupart des gens sont capables de suivre la théorie musicale

Une nouvelle étude tend à montrer que même sans connaître les règles de la composition musicale, on les suit intuitivement.

Les hommes sont plus exposés au cancer que les femmes en raison de différences biologiques

Les hommes sont plus exposés au cancer que les femmes en raison de différences biologiques

Une découverte scientifique vient remettre en cause l'influence majeure du mode de vie dans le développement de la maladie, et penche davantage pour les particularités des sexes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio