Santé / Sciences

L'impression 3D pourrait vous aider à ne plus perdre vos cheveux

Temps de lecture : 2 min

Une équipe de recherche américaine a peut-être trouvé un remède efficace à la calvitie.

Créer de nouveaux cheveux est bien plus compliqué que ce que l'on pourrait croire. | RyanMcGuire via Pixabay
Créer de nouveaux cheveux est bien plus compliqué que ce que l'on pourrait croire. | RyanMcGuire via Pixabay

Que la perte de cheveux soit génétique ou liée à une maladie, elle reste une source de moqueries pouvant heurter les personnes touchées. Les scientifiques planchent depuis longtemps sur des solutions pour ralentir la chute ou pour épaissir notre chevelure.

La nouvelle méthode développée par une équipe de recherche de l'université de Columbia consiste à générer des cheveux grâce à des cellules souches protégées par un moule imprimé en 3D.

Sur le papier, la création d'un cheveu est simple: après tout, il s'agit simplement de maintenir en place un brin constitué de filaments de protéines entremêlés. Dans les faits, le processus se révèle bien plus complexe.

Les cheveux poussent dans ce que l'on appelle les follicules pileux. Pour permettre aux cheveux de tenir et de grandir, ceux-ci ont besoin d'énergie, libérée par les papilles dermiques.

Le cuir chevelu humain contient environ 100.000 follicules pileux, mais leur durée de vie est limitée. Au fur et à mesure que les papilles dermiques disparaissent, les follicules se rétractent et s'endorment, et les cheveux ne poussent plus. Tout l'enjeu est de parvenir à recréer les follicules.

Transplantation réussie chez la souris

Jusqu'ici, la recherche n'était jamais vraiment parvenue à surmonter cet obstacle. Après avoir fait appel aux médicaments et à une technique appelée transplantation de follicules, qui consiste à récupérer des follicules pileux déjà existants pour les implanter dans le cuir chevelu, l'équipe de Columbia semble avoir trouvé une piste plus prometteuse.

Sa méthode, permise par les progrès de la thérapie cellulaire, a pour but de créer des cheveux à partir de cellules souches et d'implanter des follicules pileux riches en papilles dermiques.

Afin de créer un environnement propice à la pousse du cheveu, les scientifiques ont utilisé l'impression 3D pour créer un moule dans lequel tous les éléments nécessaires peuvent se développer.

Le 27 juin 2019, des scientifiques de l'Institut de découverte médicale de Sanford Burnham Prebys ont annoncé avoir réussi à transplanter des follicules de cheveux humains sur une souris grâce à ce protocole.

Newsletters

Pour éviter le burn-out, les jeunes généralistes repensent leurs conditions de travail

Pour éviter le burn-out, les jeunes généralistes repensent leurs conditions de travail

Le corps médical n'est pas à l'abri du syndrome d'épuisement professionnel, bien au contraire. Sensibilisée au sujet, la nouvelle génération de médecins tente de se démarquer des précédentes.

La phobie des trous enfin expliquée

La phobie des trous enfin expliquée

La trypophobie serait due à une réaction de dégoût instinctive liée à des maladies.

Enceinte et malade, j'ai été traitée comme une hystérique

Enceinte et malade, j'ai été traitée comme une hystérique

L'hyperémèse gravidique, cette maladie qui provoque des vomissements incoercibles pendant la grossesse, peut se soigner. Mais pour ça, il faudrait écouter les femmes qui en souffrent.

Newsletters