Sciences

La pollution des sols détruit les récifs coralliens

Temps de lecture : 2 min

L'azote présent dans les produits chimiques que nous utilisons provoque du stress métabolique et une augmentation des maladies chez les polypes.

La couverture corallienne est passée de 33% en 1984 à seulement 6% en 2008 en Floride. | Free-Photos via Pixabay
La couverture corallienne est passée de 33% en 1984 à seulement 6% en 2008 en Floride. | Free-Photos via Pixabay

Depuis 2016, près de la moitié de la Grande Barrière de corail située au large des côtes australiennes a été détruite. Et elle n'est malheureusement pas le seul récif à souffrir d'un tel déclin. C'est aussi le cas de la barrière de corail située au large des Keys en Floride.

Alors que le réchauffement climatique est souvent mis au banc des accusés, les activités polluantes des êtres humains auraient, elles aussi, un impact fort. Selon une étude publiée dans la revue Marine Biology, ce sont les deux causes du blanchissement des récifs coralliens à travers le monde: le dépérissement des coraux se traduit par une décoloration et les fragilisent.

Basées sur des données prélevées durant trente ans dans la zone de préservation de Looe Key Sanctuary Preservation Area dans les Florida Keys, ces recherches indiquent que le déversement de produits chimiques dans l'océan joue un rôle déterminant dans la détérioration des coraux.

Selon les résultats des scientifiques, la couverture corallienne est passée de 33% en 1984 à seulement 6% en 2008 dans ce sanctuaire. Les équipes de recherche ont d'abord découvert que ce phénomène avait tendance à se produire une fois que la température de l'eau avait atteint le seuil de 30,5 degrés. Un tel pic s'est produit quinze fois au cours de la période couverte par l'étude.

L'azote en cause

Selon l'équipe, le principal coupable est l'azote. Les conséquences de ses concentrations élevées sur les coraux sont connues: du stress métabolique, une augmentation des maladies et elles favorisent la prolifération des algues qui réduisent la lumière et accélèrent leur déclin. Or, la présence de l'azote est favorisée par la pollution.

L'étude montre notamment le rôle des engrais agricoles. Lorsqu'il pleuvait en Floride, ces engrais qui contiennent de l'azote et du phosphore se sont retrouvés dans l'océan entraînant la mort de nombreux coraux. «Nos résultats apportent une preuve irréfutable que l'azote causé par l'activité humaine provenant des Keys de Floride et de l'écosystème des Everglades [...] est le moteur principal de la dégradation des récifs coralliens», a expliqué le directeur de l'étude Brian Lapointe, chercheur à l'université Florida Atlantic.

La bonne nouvelle, relève l'équipe, reste qu'il est possible d'agir pour protéger les récifs. Elle rapelle que l'on a déjà réussi à réduire le ruissellement de l'azote en améliorant les usines de traitement de l'eau comme cela a été fait dans la région des Caraïbes. Les innovations relatives aux stations d'épuration avaient permis de contenir l'azote présent dans l'eau.

Slate.fr

Newsletters

Il est possible d'hériter de plus d'ADN d'un parent que de l'autre

Il est possible d'hériter de plus d'ADN d'un parent que de l'autre

En étudiant l'ADN de plus de quatre millions d'individus, des scientifiques découvrent que de nombreuses personnes vivent avec des anomalies chromosomiques non détectées.

Antarctique, la fin du miracle français?

Antarctique, la fin du miracle français?

Alors que la course au pôle Sud bat son plein, la politique française appliquée dans la zone stagne dangereusement.

On sait à peu près quel goût avait la viande de dinosaure

On sait à peu près quel goût avait la viande de dinosaure

Et ce n'est pas vraiment celui du poulet.

Newsletters