Monde

Canicule aux États-Unis: des services de police demandent aux criminels d'attendre un peu avant de reprendre leurs activités

Temps de lecture : 2 min

Une partie du pays est touchée par une très forte vague de chaleur.

La vague de chaleur a touché New York, ce week-end. Johannes EISELE / AFP
La vague de chaleur a touché New York, ce week-end. Johannes EISELE / AFP

C'est une demande assez spéciale qu'a faite la police de Braintree, dans le Massachussets, dans le nord-est des États-Unis. Sur Facebook, elle a publié un petit message dans lequel, «en raison de la chaleur», elle demande aux gens qui auraient une activité criminelle en tête, de repousser son exécution jusqu'à lundi, quand il fera moins chaud.

«Réaliser une activité criminelle par cette chaleur est très dangereux. Restez chez vous, mettez la clim, bingez la saison trois de “Stranger Things”, jouez avec FaceApp, faites du karaté dans votre sous-sol. On se retrouve lundi quand il fera plus frais.»

Contacté par CNN, le département de police a bien confirmé qu'il n'y avait eu aucun piratage et que le service de police était bien responsable du message. La page Facebook n'est cependant plus disponible pour le moment.

Des glaces finies tranquillement

Reste qu'ils n'étaient pas les seuls à compter sur l'aide des criminels en ce week-end de fortes chaleurs. Un autre service de police, dans l'Illinois cette fois-ci, en a fait de même, vendredi 19 juillet, indique l'antenne de NBC, à Chicago. La police de Park Forest a ainsi démandé aux «aspirants criminels, aux vétérans et à ceux qui font ça parce qu'ils s'ennuient, de rester à l'intérieur». Ils ont ensuite remercié les habitants qui leur ont permis de finir leur glace tranquillement avant de rappeler que les consignes étaient les mêmes pour le samedi.

Comme le souligne CNN, si ce genre de message est drôle, la situation, elle, l'est beaucoup moins. Plusieurs parties du pays sont actuellement touchées par une très grosse vague de chaleur: «Les températures extrêmes de ce week-end devraient toucher plus de 150 millions de personnes. Le service météorologique national a exhorté les habitants des zones touchées, des grandes plaines à la côte est, à prendre au sérieux la chaleur et à éviter les activités de plein air en milieu d'après-midi et en début de soirée.»

Selon CBS, cette vague de chaleur est déjà accusée d'être responsable de la mort de six personnes.

Slate.fr

Newsletters

En Afrique du Sud, le calvaire des «autres» Africains

En Afrique du Sud, le calvaire des «autres» Africains

Quotidiennement, ils sont confrontés à une «afrophobie» qui prend racine dans l’histoire du pays et que le gouvernement alimente. 

Au Liban, des manifestations inédites s'emparent du pays

Au Liban, des manifestations inédites s'emparent du pays

L'annonce d'une taxe WhatsApp a poussé des centaines de milliers de personnes dans la rue. Son annulation n'a rien entamé au mouvement, qui réclame la chute du régime.

Face au changement climatique, des assureurs de plus en plus frileux

Face au changement climatique, des assureurs de plus en plus frileux

L'augmentation et l'intensification des chocs climatiques extrêmes entraînent déjà le retrait des assureurs dans certaines zones.

Newsletters