Monde

Le Royaume-Uni va-t-il trop loin avec la sécurité routière?

Temps de lecture : 2 min

Le pays veut notamment interdire la conduite de nuit aux jeunes.

En 2014, en moyenne, en France, un tiers des accidents de la route se produisaient la nuit alors qu’elle ne concentre que 10% à 20% du trafic global. | Tookapic via Pixabay
En 2014, en moyenne, en France, un tiers des accidents de la route se produisaient la nuit alors qu’elle ne concentre que 10% à 20% du trafic global. | Tookapic via Pixabay

Le Royaume-Uni souhaite aller encore plus loin dans la protection routière de ses concitoyen·es: interdiction pour les jeunes de conduire la nuit, de transporter des enfants et mise en place d'un permis progressif. Pourtant, le pays fait déjà partie des champions de la sécurité routière en Europe. Il est le premier pays le plus sûr d'Europe devant la Suède en nombre de morts par kilomètre parcouru.

Une place acquise grâce à un arsenal réglementaire très sévère: des amendes pouvant aller jusqu'à 2.500 livres (2.830 euros) et un territoire jalonné de radars –5.460 contre 4.700 en France. Ces décisions ont fait baisser le nombre d'accidents de 6% en 2018, selon le Department for Transport. Pourtant quelque chose continue de titiller la rigueur des autorités anglaises. Selon leurs chiffres, un cinquième des automobilistes novices seraient impliqué·es dans un accident au cours de leur première année au volant.

Des règles trop strictes?

Le gouvernement veut interdire la conduite de nuit pour les jeunes car elle serait plus dangereuse. En France, le trafic nocturne représente 10% des déplacements mais il concentre deux personnes tuées sur cinq et un tiers des personnes blessées hospitalisées (plus de 24 heures). Le risque d'endormissement, la visibilité ainsi que l'alcool –généralement consommé en fin de journée– en sont les principales causes.

Les responsables anglais souhaitent aussi mettre en place une période de rodage afin de mieux encadrer les débuts des apprenti·es et leur interdire de transporter de jeunes enfants.

Ces nouvelles décisions ont de quoi faire enrager les jeunes. A fortiori quand leur résidence se situe en périphérie des grandes villes ou en cas d'enfant à charge. Ces règles rendront leur accès aux grandes villes plus difficile. Donc aux emplois et aux études. Il se pourrait même que certain·es soient obligé·es de frauder pour y accéder.

Le Department for Transport examine également la possibilité de mettre en place un régime de délivrance graduelle du permis de conduire. «Nous voulons examiner avec plus de détails comment le permis de conduire progressif [...] peut aider les nouveaux conducteurs à rester en sécurité», a déclaré le ministre de la Sécurité routière Michael Ellis.

La France, qui présente des résultats bien moins bons –deux fois plus de morts– devrait-elle prendre exemple sur la rigueur anglaise?

Newsletters

Le calvaire d’une journaliste philippine en dit long sur l'état démocratique du pays asiatique

Le calvaire d’une journaliste philippine en dit long sur l'état démocratique du pays asiatique

L’expérimentée Maria Ressa est une cible dans le pays d’Asie du Sud-Est. Elle est visée par dix mandats d’arrêt et est victime de torrents de haine misogyne et de menaces de viol ou de mort.

L’Union américaine pour les libertés civiles accusée de «racisme systémique»

L’Union américaine pour les libertés civiles accusée de «racisme systémique»

L’ACLU défend les droits de l’homme aux USA et ses actions ont parfois changé le droit constitutionnel américain. Mais un ancien directeur clame avoir été licencié pour avoir dénoncé le racisme interne dans l’organisation.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 5 au 11 juin 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 5 au 11 juin 2021

Victoire de la judokate Clarisse Agbegnenou aux Championnats du monde, sécheresse en Californie et émoi après la découverte des ossements de 215 enfants autochtones au Canada... La semaine du 5 au 11 juin 2021 en images.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio