Santé

Aux États-Unis, le tabagisme passif sévit encore au travail

Temps de lecture : 2 min

Près de 20% des personnes actives qui ne fument pas seraient exposées à ce fléau sanitaire.

Les employé·es du secteur du bâtiment seraient les plus touché·es par le tabagisme passif. | Paweł Czerwiński Via Unsplash
Les employé·es du secteur du bâtiment seraient les plus touché·es par le tabagisme passif. | Paweł Czerwiński Via Unsplash

Le tabagisme passif –le fait d'inhaler involontairement la fumée dégagée– touche en France un million de personnes et en tue 3.000 à 5.000 par an, selon le ministère des Solidarités et de la Santé. Outre-Atlantique, une étude publiée le 12 juillet 2019 par The Centers for Disease Control and Prevention (CDC), s'est penchée sur ce fléau sanitaire particulièrement présent en milieu professionnel.

L'agence fédérale américaine s'est appuyée sur l'analyse des réponses de 15.998 salarié·es américain·es de 18 ans ou plus ayant participé·es à un sondage national mené en 2015. Le constat est inquiétant. Au cours des douze derniers mois précédant l'enquête, 19,9% des sondé·es non-fumeurs américains disent avoir été exposé·es au tabagisme passif, et 10,1% déclarent l'être fréquemment –au moins deux fois par semaine.

Métiers à risques

Les métiers de l'industrie (machinerie, maintenance d'équipement, réparations industrielles) enregistrent le taux le plus élevé de tabagisme passif (65.1%). Et, selon l'enquête, c'est le secteur du bâtiment, avec 2,9 millions de personnes touchées par le phénomène, qui se place en tête du podium.

«Les usines où l'exposition au tabagisme passif est la plus forte et où le nombre de salariés qui y sont exposés est le plus grand, comprennent des lieux de travail en extérieur et d'autres espaces peu susceptibles d'être protégés par des lois anti-tabac», explique Sara Luckhaupt, doctorante au CDC et coautrice de l'étude.

Les scientifiques du CDC ont également pu constater que la population sondée qui vivait dans des États dotés de lois plus strictes sur le tabac en milieu professionnel étaient souvent moins touchées par le tabagisme passif.

Bien que l'étude, selon CNN, comporterait certaines limites, telles que des tailles d'échantillons plus réduites pour certaines professions et une répartition inégale des secteurs d'activités par État, ses conclusions démontrent que «la mise en oeuvre de politique sans tabac sur le lieu de travail peut contribuer à réduire l'exposition des salariés au tabagisme passif», écrit l'équipe de recherche.

Dans l'Hexagone, et ce depuis le 8 juin, il est désormais interdit de fumer dans 52 parcs et jardins parisiens. La maire de la capitale, Anne Hidalgo, entend ainsi enrayer la pollution et lutter contre la tare du tabagisme passif. Les plus récalcitrants à cette mesure devront payer une amende de 38 euros.

Newsletters

La pandémie de Covid-19 est-elle responsable d'une augmentation des allergies aux pollens?

La pandémie de Covid-19 est-elle responsable d'une augmentation des allergies aux pollens?

Depuis 2020 et le confinement, nous sommes de plus en plus nombreux à devoir avoir recours aux antihistaminiques au printemps. Et cela ne devrait pas s'arranger...

Les insomnies peuvent-elles engendrer un déclin cognitif?

Les insomnies peuvent-elles engendrer un déclin cognitif?

Selon une nouvelle étude impliquant près de 1.800 participants, un manque de sommeil aigu à l'âge adulte participerait au développement de troubles de la concentration et de la mémoire.

Pourquoi certains gros fumeurs n'auront-ils jamais de cancer du poumon?

Pourquoi certains gros fumeurs n'auront-ils jamais de cancer du poumon?

Selon une récente étude, la réponse à cette question pourrait bien se trouver dans l'ADN.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio