France

Les erreurs du livre de Claude Allègre

Temps de lecture : 2 min

Dans un article du Monde intitulé «Le cent-fautes de Claude Allègre», le journaliste Stéphane Foucart propose une liste «d'approximations et d'erreurs factuelles à même de tromper le public» contenues dans la dernier livre de l'ancien ministre de l'Education, L'Imposture climatique.

Première erreur d'Allègre, il définit à tort le GIEC, principale cible de son ouvrage, comme le «Groupement international pour l'étude du climat», alors qu'il s'agit du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat.

Suivent plusieurs rectifications factuelles: Allègre écrit que l'Antarctique «ne semble pas fondre», Foucard répond qu'il a perdu 104 milliards de tonnes par an entre 2002 et 2006. L'ancien ministre reprend une étude de 2009 montrant que seulement 23% des «spécialistes américains du climat» font confiance au GIEC pour montrer que la communauté scientifique est opposée au groupement, Foucart précise que les spécialistes en question étaient en fait «les présentateurs météo des chaînes de télévision américaines...»

[Lire l'article complet sur lemonde.fr]

A LIRE AUSSI SUR SLATE, LA TRIBUNE DE CLAUDE ALLEGRE: «Il faut supprimer le GIEC»

Image de Une: l'ouragan Isabel vu de la Station spatiale internationale  Reuters

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters