Sciences / Société

Pour lutter contre le réchauffement climatique, commencez par en parler à votre entourage

Temps de lecture : 2 min

Les discussions avec nos proches pourraient enrayer le climatoscepticisme.

Échanger au sujet du climat «pourrait potentiellement amorcer [un] cycle positif vers un changement de croyances». | Stux via Pixabay
Échanger au sujet du climat «pourrait potentiellement amorcer [un] cycle positif vers un changement de croyances». | Stux via Pixabay

Après la politique et la religion, le changement climatique est devenu un thème parfois difficile à aborder avec les membres de sa famille ou de son cercle amical, par peur de froisser ou de se disputer.

On pourrait se dire que ce débat est clos: 97% des climatologues affirment que l'activité humaine est la principale cause du réchauffement de notre planète.

Malgré tout, un sondage OpinionWay réalisé pour PrimesEnergie.fr en mars 2019 révélait que 23% des personnes interrogées se déclaraient climatosceptiques.

Silence climatique

Selon une enquête du programme de l'université de Yale sur la communication autour du changement climatique, les Américain·es estiment en moyenne à 54% la part de la population croyant au réchauffement climatique, alors qu'elle est en réalité de 69%.

Matthew Goldberg, chercheur en psychologie sociale à Yale et auteur principal de l'étude, explique au Los Angeles Times que beaucoup de personnes hésitent à parler de ce sujet qu'elles considèrent contesté et préfèrent rester silencieuses.

«Si vous pensez que [...] la plupart des gens ne sont pas d'accord avec vous, alors vous ne voudrez pas parler. C'est le début d'une spirale de silence où les gens se méprennent sur les croyances des autres, puis se taisent sur des questions importantes», regrette-t-il.

Arguments personnalisés

Dans ce contexte, l'équipe de l'université américaine s'est penchée sur les stratégies permettant de libérer notre parole au sujet du climat, de convaincre notre entourage de la véracité des propos scientifiques et de l'encourager à réagir.

Sachez que plus la personne à qui vous parlez sera proche de vous, plus votre parole aura du poids. Essayez ensuite d'utiliser un argument qui la concernera directement.

«Pour de nombreuses personnes, le changement climatique est vraiment au plus bas dans leur priorité, avance Matthew Goldberg. Mais ce phénomène a une telle portée qu'il peut s'étendre à beaucoup d'autres questions importantes» –comme la santé, la sécurité nationale, l'immigration, l'économie et même la religion.

Par exemple, si une personne de votre entourage est très pieuse, abordez la question du réchauffement climatique sous un angle qui pourrait la toucher: «Si tu crois que Dieu a créé cette Terre, alors cela devrait être quelque chose d'important pour toi de la protéger.»

N'hésitez plus à parler du climat, la situation est trop urgente: «Cela pourrait potentiellement amorcer [un] cycle positif vers un changement de croyances», espère Matthew Goldberg.

Slate.fr

Newsletters

Neil Armstrong et Buzz Aldrin n'ont marché que sur une toute petite partie de la Lune

Neil Armstrong et Buzz Aldrin n'ont marché que sur une toute petite partie de la Lune

Leurs déplacements auraient pu tenir sur un terrain de foot.

«L'îlot de chaleur urbain» ou pourquoi il fait vraiment plus chaud en ville lors des canicules

«L'îlot de chaleur urbain» ou pourquoi il fait vraiment plus chaud en ville lors des canicules

Promis, ce n'est vraiment pas qu'une impression.

Le succès des théories du complot n'a rien d'un hasard

Le succès des théories du complot n'a rien d'un hasard

Du «moon hoax» aux Illuminati, il n'y en a jamais eu autant.

Newsletters