Monde

Après six ans de procès, un couple américain obtient le droit de planter des légumes

Temps de lecture : 2 min

Il a pu faire annuler une loi qui interdisait la culture dans les jardins de leur ville de Floride.

Les potagers foisonnants étaient trop disgracieux dans des quartiers où règnent les gazons impeccables. | Frédéric BISSON via Flickr
Les potagers foisonnants étaient trop disgracieux dans des quartiers où règnent les gazons impeccables. | Frédéric BISSON via Flickr

Grâce au long combat judiciaire d'Hermine Ricketts et Tom Carroll, les villes de Floride ne pourront plus empêcher les gens de planter des potagers dans leurs propres jardins. En 2013, le couple avait fait un procès après que la ville de Miami Shores l'avait forcé à arrêter de cultiver des légumes.

Selon l'arrêté municipal en question, les potagers privés mais visibles depuis la rue devaient être éliminés afin de «protéger le caractère distinctif du village de Miami Shores». L'idée étant que les potagers foisonnants étaient trop disgracieux dans des quartiers où règnent les gazons impeccables. Une amende de 50 dollars (environ 44 euros) par jour avait été fixée pour pénaliser toutes les personnes qui auraient voulu continuer à cultiver leurs légumes de façon ostentatoire.

La défense des potagers, cause populaire

En 2013, Hermine Ricketts et Tom Carroll avaient donc dû se débarrasser des betteraves, chous, épinards, tomates et aubergines qu'ils cultivaient depuis près de vingt ans. Seule la portion de terrain devant leur maison, donc visible depuis la rue, était assez ensoleillée pour faire pousser des légumes, mais ils n'avaient plus le droit d'y cultiver quoi que ce soit. Frustré, le couple a donc lancé une procédure judiciaire mais la cour d'appel a donné raison au village de Miami Shores, puis et la Cour suprême de Floride a refusé d'examiner leur cas.

Leur avocat a donc changé de stratégie et essayé de faire changer la loi de l'État. La défense des potagers étant une cause plutôt populaire, le Parlement a voté en faveur de leur protection. Le principal opposant à cette nouvelle loi était la Ligue des villes de Floride, selon laquelle les qualités esthétiques uniques de ces communes ne peuvent être obtenues que grâce à des arrêtés municipaux restrictifs.

Le gouverneur de l'État a signé la loi, qui est entrée en vigueur le 1er juillet, et quelques jours après, Hermine Ricketts et Tom Carroll avaient déjà commencé à planter des piments, des tomates, des courgettes et de la menthe.

Newsletters

Un homme invente une frontière et fait payer des migrants pour la franchir

Un homme invente une frontière et fait payer des migrants pour la franchir

Il avait érigé un faux poste-frontière, en Russie, et faisait croire que la Finlande se trouvait de l'autre côté.

Renvoyer les demandeurs d'asile chez eux est une erreur

Renvoyer les demandeurs d'asile chez eux est une erreur

Rapatrier les réfugiés dans des pays dangereux contrevient au droit international et alimente les conflits, l'instabilité et les crises. Il existe de meilleures alternatives.

En Iran, les balles qui tuent les protestataires sont facturées à leurs proches

En Iran, les balles qui tuent les protestataires sont facturées à leurs proches

Selon des témoignages recueillis par Amnesty International, des officiels ont demandé à certaines familles de donner de l'argent pour obtenir la dépouille des personnes tuées.

Newsletters