Monde / Économie

Shinzo Abe a donné une carte colorée à Trump pour l'aider à comprendre les investissements du Japon aux États-Unis

Temps de lecture : 2 min

La technique du Premier ministre nippon semble avoir fonctionné.

Donald Trump et Shinzo Abe lors du G20 à Osaka, le 28 juin 2019. | Jacques Witt / Pool / AFP. 
Donald Trump et Shinzo Abe lors du G20 à Osaka, le 28 juin 2019. | Jacques Witt / Pool / AFP. 

Donald Trump a la réputation d'avoir peu de patience et une capacité de concentration limitée. En 2017, des officiels de l'OTAN avaient par exemple demandé aux chefs d'État de faire des discours de deux à quatre minutes car il pouvait décrocher ensuite. Et il semblerait que les différents alliés des USA l'aient bien compris. Lors du G20, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a décidé d'utiliser un moyen simple pour montrer au président américain la croissance des investissements japonais aux États-Unis.

Il lui a donné une carte du pays simple et coloré avec des flèches qui montrent où et quels étaient les derniers investissements. Le titre: «Le Japon compte cinq investissements supplémentaires en seulement un mois» était en grosses lettres rouges avec les mots «cinq» et «juste un mois» soulignés et en majuscules – «probablement pour refléter l'utilisation massive des majuscules dans les tweets de Donald Trump», souligne le média anglais The Independent.

C'est le correspondant en chef à la Maison-Blanche du New York Times qui a tweeté cette carte. «Comme d'autres dans le monde, les Japonais ont trouvé comment faire lorsque Trump vient», a-t-il écrit. Ce n'est en effet pas la première fois qu'un officiel utilise un graphique simple pour faire comprendre des éléments au président des États-Unis. L'année dernière, Jean-Claude Juncker a utilisé des «cartes simples et de couleurs vives» pour expliquer le commerce à Trump lors d'une réunion.

Mais l'opération menée par Shinzo Abe a marché. «J'apprécie le fait que vous envoyez de nombreuses entreprises automobiles dans le Michigan, l'Ohio, la Pennsylvanie et la Caroline du Nord – dans beaucoup de nos États. Elles construisent de magnifiques usines», a déclaré Donald Trump.

Selon l'Independent, des commentateurs un brin sarcastique ont demandé si le tout était fourni avec des crayons de couleur.

Newsletters

Chroniques trumpiennes: semaine du 29 juin au 5 juillet

Chroniques trumpiennes: semaine du 29 juin au 5 juillet

Aperçu hebdomadaire de la vie tweeto-mentale du président américain.

De Phyllis Schlafly aux électrices de Trump, les contradictions des antiféministes américaines

De Phyllis Schlafly aux électrices de Trump, les contradictions des antiféministes américaines

Phillys Schlafly valorisait la femme au foyer alors que sa carrière professionnelle était bien remplie. Pourtant, si elle avait été un homme, elle serait allée très loin dans son parti.

Black Lives Matter pourrait bien être le plus grand mouvement de l'histoire des États-Unis

Black Lives Matter pourrait bien être le plus grand mouvement de l'histoire des États-Unis

On estime entre 15 à 26 millions le nombre d'Américain·es ayant participé à des manifestations contre les violences policières et le racisme systémique à travers tout le pays.

Newsletters