Monde

Une Américaine qui a reçu une balle dans le ventre est inculpée pour la mort de son fœtus

Temps de lecture : 2 min

En Alabama, Marshae Jones a été jugée responsable d'avoir initié une dispute avec la femme qui lui a tiré dessus.

«L'enfant à naître est la véritable victime dans ce cas», a déclaré le lieutenant de police local. | Patrick Feller via Flickr CC
«L'enfant à naître est la véritable victime dans ce cas», a déclaré le lieutenant de police local. | Patrick Feller via Flickr CC

Une femme enceinte de cinq mois nommée Marshae Jones a perdu son bébé après avoir reçu une balle dans le ventre lors d'une dispute dans la ville de Pleasant Grove en Alabama.

La femme qui a tiré les coups de feu, Ebony Jemison, n'a pas été inculpée, en partie car la police a dit que c'était Jones qui avait commencé la dispute. Au lieu de cela, c'est Marshae Jones qui est poursuivie pour l'homicide involontaire de son enfant à naître. Elle va être placée en détention dans l'attente de son procès.

Dans un État qui vient de passer la loi anti-IVG la plus restrictive du pays, le lieutenant de police local, Danny Reid, a laissé entendre qu'il ne considérait pas Marshae Jones comme une victime: «L'enquête a montré que la seule réelle victime était l'enfant à naître. C'est la mère de l'enfant qui a initié et continué cette dispute qui a causé la mort de son enfant à naître», a-t-il expliqué à la presse locale.

Il a continué, toujours en parlant du fœtus de cinq mois: «Ne perdons pas de vue que l'enfant à naître est la véritable victime dans ce cas. Elle n'a pas choisi de se trouver au milieu d'une dispute pendant laquelle elle comptait sur la mère pour la protéger.»

Selon la police, la dispute était au sujet du père de l'enfant à naître.

Newsletters

Contrôle

Contrôle

Derrière la barre symbolique du million de morts du Covid-19, des images marquantes

Derrière la barre symbolique du million de morts du Covid-19, des images marquantes

Le 11 janvier 2020, le premier mort dû au Covid-19 a été recensé en Chine. Neuf mois plus tard, la pandémie ne semble pas faiblir et nous venons de franchir le seuil du million de morts du virus officiellement enregistrés. Retour en images...

Haine, misère et agressions... Après l'incendie du camp de Moria, l'humanité se meurt à Lesbos

Haine, misère et agressions... Après l'incendie du camp de Moria, l'humanité se meurt à Lesbos

Deux semaines après l'incendie du plus grand camp de réfugiés d'Europe, la Commission européenne a présenté un nouveau «Pacte pour la migration et l'asile». 

Newsletters