FranceCulture

Césars: votre Palmarès idéal

Charlotte Pudlowski, mis à jour le 27.02.2010 à 16 h 17

Ce soir, les César du cinéma seront remis au Théâtre du Châtelet. Vous nous avez envoyé vos palmarès idéaux; en moyenne cela donne ça:

Meilleur film: Un prophète, de Jacques Audiard. Tout le monde le donne par ailleurs favori. Le film d'Audiard a reçu le Grand prix du Jury au festival de Cannes et sera présenté aux Oscars, le 7 mars.

Meilleur réalisateur: Jacques Audiard.

Meilleur acteur: Tahar Rahim. Le jeune acteur de Un Prophète a été encensé par les critiques et les spectateurs. Il est aussi nommé dans la catégorie «meilleur espoir masculin».

Meilleure actrice: Kristin Scott Thomas. C'est la belle anglais que vous avez choisie, pour son rôle de bourgeoise qui plaque tout par amour dans Partir, de Catherine Orsini.

Meilleur acteur dans un second rôle: Niels Arestrup. Arestrup tient le second rôle dans Un Prophète. Il avait déjà reçu ce César dans un précédent film d'Audiard, en 2006: De Battre mon coeur s'est arrêté.

Meilleure actrice dans un second rôle: Emmanuelle Devos, pour A l'Origine, où elle joue la maire d'une petite ville de la Sarthe où vient sévir un escroc, François Cluzet, dont elle tombe amoureuse.

Meilleir espoir masculin: Tahar Rahim

Meilleur espoir féminin: Soko —d'abord connue comme chanteuse— nommée pour son rôle dans A l'Origine.

Meilleur premier film: Les Beaux gosses. Cette comédie réalisée par Riad Sattouf est un «teen movie» à la française qui avait été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, l'an passé.

Meilleur scénario original: Un Prophète

Meilleure adaptation: Alex Réval et Laurent Herbiet pour Les Herbes folles. Le film d'Alain Resnais a été adpaté du roman L'Incident de Christian Gailly.

Meilleur film documentaire: Ne me libérez pas je m'en charge, réalisé par Fabienne Godet, sur la vie de Michel Vaujour, ancien braqueur fiché au grand banditisme.

Meilleur court-métrage: ¿Donde esta Kim Basinger? réalisé par Edouard Deluc.

Meilleur film étranger: Gran Torino, le dernier film de Clint Eastwood l'emporte pour vous, surpassant notamment Le Ruban Blanc, qui avait remporté la palme à Cannes en 2009.

Meilleur son : Brigitte Taillandier, Francis Wargnier, Jean-Paul Hurier pour Un Prophète.

Meilleure musique écrite pour un film: Alex Beaupain pour Non ma fille, tu n'iras pas danser.

Meilleur montage: Hervé de Luze pour Les Herbes Folles

Meilleure photo: Stéphane Fontaine pour Les Herbes Folles

Meilleurs décors: Olivier Radot pour Coco avant Chanel. Le biopic retrace le chemin de la petite couturière qui devint l'une des inventrices de la femme moderne.

Meilleurs costumes: Chattoune & Fab pour Coco Chanel & Igor Stravinsky. Le film, encore centré sur l'histoire de Coco Channel (ici incarnée non par Audrey Tautou mais par Anna Mouglaglis) se focalise cette fois sur son idylle avec le compositeur russe Stravinsky, dans les années 20.

Ce soir, le palmarès officiel sera annoncé à partir de 20H55, en clair, sur Canal+. La cérémonie se terminera aux alentours de minuit. Vous pouvez la suivre sur le fil Twitter de Slate, ici.

Image de une: Corbis, DR. Espace presse des Césars.

Charlotte Pudlowski
Charlotte Pudlowski (741 articles)
Rédactrice en chef de Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte