Monde

Des millions s'envolent d'Afghanistan

Temps de lecture : 2 min

L'argent fuit l'Afghanistan par liasses, mais d'où viennent ces liasses, c'est un mystère, explique le Washington Post. Dans un pays où les Américains et les officiels afghans luttent pour comprendre le secteur financier, «souvent chaotique», le fait que plus d'un million milliard de dollars en cash, d'origine inconnue, sorte chaque année, suscite des inquiétudes. Et si l'argent était détourné des aides dispensées par la communauté internationale? Il pourrait aussi s'agir de l'argent de la drogue — l'Afghanistan a la culture d'opium la plus florissantre du monde.

Les Etats-Unis et les autorités afghanes s'efforcent aussi d'empêcher les flots d'argent de revenir ensuite dans le pays pour alimenter al-Qaïda et les Talibans. Des membres du Département du Trésor américain se rendaient à Kaboul ce mois-ci pour discuter de ces flots de liquide.

Si l'on ne sait pas d'où provient l'argent, sa destination la plus courante est connue: il s'en va vers Dubaï, où nombre de riches Afghans installent leur famille et leurs fonds. Là-bas, tant que l'argent est déclaré à l'aéroport, le transfert est légal.

[Lire l'article complet sur le Washington Post]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: argent en Afghanistan, REUTERS/Desmond Boylan

Slate.fr

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Incendie à Notre-Dame, publication du rapport Mueller et confirmation du candidat de l'opposition à la tête de la mairie d'Istanbul... La semaine du 13 avril en images. 

Docteur américain échange opioïdes contre argent ou rapport sexuel

Docteur américain échange opioïdes contre argent ou rapport sexuel

Aux États-Unis, plus de soixante professionnel·les de la santé ont été arrêté·es pour prescription illégale d'antidouleurs.

Le rapport Mueller confirme que la porte-parole de Trump est une menteuse

Le rapport Mueller confirme que la porte-parole de Trump est une menteuse

Sarah Sanders a avoué avoir inventé de fausses informations sur le limogeage de l'ancien directeur du FBI, James Comey.

Newsletters