Monde

L'Écosse toujours au top des énergies renouvelables

Temps de lecture : 2 min

Avec l'annonce de la création d'un nouveau parc éolien dans les environs de Glasgow, le pays confirme son statut de leader dans ce domaine.

https://pixabay.com/fr/photos/moulin-à-vent-vent-eolienne-62257/
Le parc de Glasgow pourra générer 539 mégawatts, assez pour alimenter 300.000 foyers en éléctricité. | Steppinstars via Pixabay

C'en devient presque énervant. Tout semble plus facile pour l'Écosse en matière d'énergies renouvelables. Il n'y a qu'à regarder les chiffres: 80% de l'énergie produite en Écosse est issue de l'éolien et de l'énergie marine, quand en France nous n'en sommes qu'à 23%. Ce qui équivaut pour l'Écosse à l'alimentation en électricité de 95% de sa population.

Et voilà que ScottishPower, l'EDF écossais, annonce la création d'un gigantesque parc éolien qui permettra de récupérer l'énergie produite par 215 éoliennes. Ce parc pourra générer 539 mégawatts, assez pour approvisionner 300.000 foyers en éléctricité –soit toute la ville de Glasgow. L'Écosse veut même passer à 100% d'énergies renouvelables à l'horizon 2020.

Certes, l'Écosse a quelques avantages. Ses façades maritimes lui permettent d'être un géant des énergies marines, avec 25% des ressources de l'UE dans l'hydrolien. En plus de l'hydrolien, la région se sert de ses mers pour construire des infrastructures d'essais, comme l'éolien flottant. Elle bénéficie par ailleurs de vents d'une «régularité exceptionnelle, qui permettent à certains parcs d'atteindre des rendements de 40% contre 25% en moyenne dans le reste de l'UE».

Mais si l'Écosse n'avait pas affiché une telle volonté politique dans le développement des énergies renouvelables, tout cela n'aurait peut-être pas été possible.

Une motivation sans faille

Dès 2007, l'Écosse s'est engagée dans la transition énergétique, renvoyant l'image d'un pays riche en énergies renouvelables. Cette détermination n'a pas changé depuis, comme l'atteste la mise en place du Scottish Renewables Action Plan et du Scottish Energy Advisor Board, visant à faire travailler main dans la main les ministres et les acteurs du secteur de l'énergie.

Aujourd'hui, l'Écosse continue sur sa lancée. Lors de l'annonce du nouveau parc éolien, qui deviendra le plus gros accumulateur du Royaume-Uni, Keith Anderson, directeur de ScottishPower, a déclaré: «C'est un pas en avant significatif pour les énergies renouvelables. Nous savons que la production d'énergies renouvelables doit quadrupler et nous savons que l'éolien est la forme d'énergie verte la moins chère.»

Malgré tout, si un reproche peut être adressé à l'Écosse, il peut se trouver dans sa vision trop idéaliste vis-à-vis de l'énergie éolienne. Rappelons simplement que lors de sa création, une éolienne consomme énormément d'énergie –et donc de carbone. Mais la recherche continue afin de limiter l'impact de ces géantes sur notre environnement. Alors disons simplement: well done, Scotland!

Slate.fr

Newsletters

En Hongrie, les progressistes et l'extrême droite repentie ont affaibli ensemble Orbán

En Hongrie, les progressistes et l'extrême droite repentie ont affaibli ensemble Orbán

L'opposition a conquis plusieurs grandes villes lors des municipales du 13 octobre grâce à une alliance baroque allant des socialistes aux ex-néonazis du Jobbik. Une idylle opportuniste et fragile.

Une Texane dédommagée après une fouille vaginale en pleine rue

Une Texane dédommagée après une fouille vaginale en pleine rue

Natalie Simms a remporté son procès contre la ville de San Antonio au Texas après qu'une détective lui a enlevé son tampon pendant un contrôle de routine.

Trump et les Kurdes, une trahison insensée

Trump et les Kurdes, une trahison insensée

Le président américain n'a pas seulement lâché les Kurdes: c'est son pays tout entier qu'il fait passer après ses propres intérêts.

Newsletters