Monde

En Italie, une commune où la crèche est réservée aux chrétiens

Temps de lecture : 2 min

Le conseil communal de la commune de Goito, dans le nord de l'Italie, a approuvé une loi qui résèrve l'accès à la crèche publique aux enfants qui viennent de familles qui acceptent «l'idée chrétienne de la vie.» Le conseil de cette commune Lombarde de 10.000 habitants justifie cette mesure par le fait que «la crèche a toujours été gérée selon des critères inspirés du christiannisme.»

Le site Internet du quotidien l'Unità rappelle les principes de la constitution italienne violés par cette mesure, qu'il qualifie de «racisme institutionnel»: «Notre constitution interdit la discrimination fondée sur la religion (article 3) et garantit à tous, sans distinction, l'accès à l'éducation publique (articles 33 et 34).

Le journal rappelle aussi que la loi sur l'immigration définit comme discriminatoire tout comportement impliquant «une distinction, exclusion ou préférence fondée sur ... les convictions et pratiques religieuses» et que la loi  Mancini de 1993 punit de trois ans d'emprisonnement quiconque commet «des actes de discrimination sur des critères ... religieux ».

[Lire l'article complet sur unita.it]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Alex Bührmann, Flickr, CC

Slate.fr

Newsletters

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Les fondations du milliardaire-philanthrope américano-magyar quittent Budapest où elles travaillaient depuis 1984. Un départ accéléré par vingt-quatre mois d’intense campagne gouvernementale anti-Open Society.

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Newsletters