Politique

«Il faut s'adresser aussi aux gens de gauche qui se retrouvent dans nos valeurs»

Temps de lecture : 2 min

Invité de «L'Instant politique» (France Info), Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement national, a fait un appel du pied aux partis de gauche.

«Avant de se poser la question du financement du retour de ces migrants, il faut d'abord qu'on ait une politique dissuasive sur les entrées», estime Sébastien Chenu, porte-parole du RN. | Capture d'écran
«Avant de se poser la question du financement du retour de ces migrants, il faut d'abord qu'on ait une politique dissuasive sur les entrées», estime Sébastien Chenu, porte-parole du RN. | Capture d'écran

Invité de l'émission «L'Invité politique» sur France info, Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement national et député du Nord, a réagi à un rapport parlementaire selon lequel il revient moins cher à l'État d'aider les personnes étrangères en situation irrégulière à rentrer dans leur pays d'origine que de les forcer (de 2.500 à 4.000 euros par retour contre 14·000 euros): «On prend le problème par le mauvais bout. Déjà, il ne faudrait pas qu'ils arrivent sur le territoire français», a-t-il déclaré. Pour lui, avant de parler financement des retours et de la manière de les organiser, «il faut d'abord avoir une politique dissuasive concernant les entrées sur le territoire et ensuite une vraie politique concernant les retours».

Sébastien Chenu a également exprimé son désaccord avec Marion Maréchal sur le souhait d'un rapprochement entre le Rassemblement national et Les Républicains. «Je crois que l'avenir est plus ambitieux qu'une simple union des droites. Il ne faut pas que l'on s'adresse seulement aux gens de droite mais aussi aux gens de gauche qui peuvent se retrouver dans nos valeurs.»

Enfin, quand on lui demande si Marine Le Pen fait une meilleure candidate pour la présidentielle de 2022 que Marion Maréchal, Sébastien Chenu répond qu'elle a «tous les avantages d'une excellente candidate. Dans un monde où tout va très vite, elle représente la stabilité, la cohérence et la solidité du parti».

Slate est partenaire de L'Instant politique, sur la chaîne France Info, tous les jours à 11h20

Newsletters

Un comédien menacé quitte la Russie après avoir critiqué Poutine et la religion

Un comédien menacé quitte la Russie après avoir critiqué Poutine et la religion

Alexandre Dolgopolov est un humoriste de 25 ans. Lors d’un stand-up, il s’est moqué du président russe et de la religion catholique. Après que la police se soit renseignée sur son cas, il a décidé de fuir.

À Porto-Rico, les manifestants contre la gouverneure ont sorti la guillotine (et ce n’est pas une métaphore)

À Porto-Rico, les manifestants contre la gouverneure ont sorti la guillotine (et ce n’est pas une métaphore)

En colère après les manquements face aux catastrophes naturelles, les Portoricains ont manifesté dans les rues de l’île pour exiger la démission de la gouverneure, en remorquant une guillotine.

Comment Vladimir Poutine change la Constitution pour garder le pouvoir

Comment Vladimir Poutine change la Constitution pour garder le pouvoir

Ces derniers jours, les regards se sont tournés vers la Chine et l’épidémie causée par un nouveau coronavirus. Ils se sont tournés, aussi, vers Israël, où le président Emmanuel Macron nous a offert une colère très chiraquienne contre les...

Newsletters