Sciences

Les abeilles peuvent lier des symboles à des nombres

Temps de lecture : 2 min

Malgré leur petit cerveau, ces insectes sont capables d’intégrer des concepts complexes.

L'équipe de recherche avait précédemment découvert que les abeilles pouvaient comprendre le concept de zéro. | Massimiliano Latella / Unsplash
L'équipe de recherche avait précédemment découvert que les abeilles pouvaient comprendre le concept de zéro. | Massimiliano Latella / Unsplash

Les abeilles n’arrêtent décidément pas d’impressionner les scientifiques. Si nous avions connaissance de leur capacité à comprendre les mathématiques, leur aptitude à relier des symboles à des nombres nous était en revanche encore inconnue. Ce n'est plus le cas depuis la parution de cette étude dans la revue Proceedings of the Royal Society B.

Ces travaux, menés par une équipe de recherche dont les membres sont issu·es de Toulouse et d'Australie, se sont appuyés sur une expérience inédite regroupant vingt abeilles de l’espèce Apis mellifera. Une partie d’entre elles ont été entraînées dans un labyrinthe en forme de Y dans lequel elles ont appris à faire correspondre un symbole avec un certain nombre d’éléments. Dans chaque cas, si elles faisaient le bon choix, elles étaient récompensées par une friandise.

Elles ont ensuite été testées afin de déterminer si elles pouvaient faire correspondre le symbole à la même quantité d’autres éléments. Un autre groupe d’abeilles a, lui, été formé à réaliser l’approche opposée: associer un certain nombre d’éléments à un seul symbole.

Les résultats de l’étude indiquent que ces abeilles européennes ont notamment reconnu que le chiffre 2 pouvait représenter par exemple deux bananes, deux arbres ou deux chapeaux.

Une première chez des insectes

Ces recherches révèlent que malgré leur petit cerveau les abeilles sont capables d’apprendre des concepts complexes tels que le langage sous forme de symboles créés par l’être humain. Des études antérieures avaient démontré que les primates et les oiseaux possèderaient également cette capacité. Cependant, l’équipe de recherche affirme que son étude est la première à prouver que les invertébrés peuvent également utiliser leur cerveau.

«Nos résultats montrent que les abeilles ne sont pas au même niveau que les animaux qui ont appris des symboles sous forme de nombres et effectuent des tâches complexes [...] Découvrir comment des cerveaux miniatures peuvent saisir ces habiletés numériques complexes nous aidera à comprendre comment la pensée mathématique et culturelle a évolué chez l'être humain, et éventuellement chez d'autres animaux», explique Scarlett Howard, co-autrice de l’étude et chercheuse au Centre de recherches sur la cognition animale à l’université Paul Sabatier de Toulouse.

L’équipe de recherche n’en est pas à son coup d’essai en matière de découvertes sur les abeilles. Elle est notamment à l’origine d’une précédente étude qui affirmait avoir enseigné à ces apidés le concept de zéro.

Slate.fr

Newsletters

Wildlife photographer of the year, les plus belles photos du monde animal

Wildlife photographer of the year, les plus belles photos du monde animal

De l'insecte au mammifère, toute la beauté du monde animal est représentée dans le concours de photographies Wildlife Photographer of the year qui a lieu depuis 1965. L'année dernière, 45.000 photos ont été envoyées au jury de Londres et une...

Le placenta ne protège pas le fœtus de la pollution

Le placenta ne protège pas le fœtus de la pollution

L'organe n'est pas la barrière infranchissable que l'on croyait.

Près de 92 % de la population étudiante est plus concentrée en lisant sur papier

Près de 92 % de la population étudiante est plus concentrée en lisant sur papier

Ce support est propice aux annotations.

Newsletters