Sports

Bridge serrera-t-il la main de Terry ce week-end?

Temps de lecture : 2 min

Le footballeur anglais Wayne Bridge est si «anéanti» par le scandale qui entoure son ancien coéquipier de Chelsea John Terry qu'il envisage de ne pas serrer la main de ce dernier ce week-end quand les deux hommes s'affronteront en championnat. Plus gênant pour son pays, Bridge envisage également de se retirer de l'équipe d'Angleterre qui participera à la Coupe du monde, car il ne souhaite pas passer plusieurs semaines avec un homme qu'il considère désormais comme un ennemi, rapporte The Guardian.

Bridge, qui joue actuellement à Manchester City, a été durement touché par les révélations de la relation extraconjugale de Terry avec son ancienne petite amie, Vanessa Perroncel. Les deux hommes étaient partenaires sous le maillot de Chelsea et même amis avant le scandale, qui a valu à John Terry de perdre son brassard de capitaine de l'équipe nationale.

A la suite de la blessure d'Ashley Cole, latéral gauche titulaire de l'équipe d'Angleterre (lui-même empêtré dans un divorce hautement médiatisé après des révélations sur ses infidélités), Wayne Bridge est le choix naturel à ce poste et pourrait donc être appelé à jouer au côté de Terry dans la sélection nationale.

Toutes ces affaires ne sont pas du goût de Fabio Capello, le légendaire entraîneur italien de l'équipe d'Angleterre connu pour son sens de la discipline. Il a annoncé qu'il allait rappeler ses joueurs à l'ordre avant leur match amical du mercredi 3 mars contre l'Egypte: «Les joueurs doivent comprendre ce que je veux, s'ils veulent rester avec moi, a-t-il déclaré. Cela sera très important parce que nous devons créer un groupe. Le maillot de l'équipe d'Angleterre est très important.»

[Lire l'article complet sur guardian.co.uk]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Wayne Bridge, REUTERS/Nigel Roddis

Newsletters

Les skieurs sont remontés

Les skieurs sont remontés

Je suis nul aux échecs, mais ce n'est pas de ma faute

Je suis nul aux échecs, mais ce n'est pas de ma faute

[BLOG You Will Never Hate Alone] Devant un échiquier, je ne vois rien, si ce n'est une succession de carreaux, tantôt blancs, tantôt noirs.

Ouvrir les stations de ski, une équation impossible

Ouvrir les stations de ski, une équation impossible

La réouverture des stations, «préférable» courant janvier selon le président Emmanuel Macron, aggrave la situation d'un secteur qui souffre déjà de nombreux maux structurels.

Newsletters