Politique

LREM et le RN polarisent la France qui vote

Temps de lecture : 2 min

Les deux partis se placent en tête du scrutin européen dans des zones très différentes.

Alexandre Léchenet pour Slate.fr.
Alexandre Léchenet pour Slate.fr.

Un peu plus de 200.000 voix séparent la liste du Rassemblement national (RN) de celle de La République en marche (LRM) et ses alliés, selon le décompte officiel du ministère de l’Intérieur publié ce lundi matin. Les formations enverront chacune 23 eurodéputé·e·s à Strasbourg, soit, en tout plus de la moitié de la délégation français au Parlement européen, composée de 79 membres.

Marine Le Pen l’a martelé dès dimanche soir, ces résultats entérineraient la recomposition du paysage politique française selon «un clivage entre nationaux et mondialistes». Mais le duel qu’elle veut installer entre la majorité présidentielle et le RN est en trompe-l’œil. 12,3 millions d’électeurs n’ont choisi ni l’un, ni l’autre des deux partis arrivés en tête, et 23,6 millions ne se sont même pas déplacés dimanche (le taux d'abstention s'élevant à 49,88% selon le décompte de l'Intérieur).

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate


Le Rassemblement national, avec 5,3 millions de voix en faveur de la liste «Prenons le pouvoir» menée par Jordan Bardella, fait ses meilleurs scores dans ce que l’Insee appelle les communes «multi-polarisées», caractéristiques notamment des zones dites périurbaines tiraillées entre différentes métropoles, souvent oubliées dans le débat national jusqu’à l’émergence du mouvement des «gilets jaunes». À l'inverse, la liste LREM, menée par Nathalie Loiseau et soutenue par le président de la République, performe plus particulièrement dans les métropoles.

Newsletters

Le grand reboot

Le grand reboot

[Épisode 2] Lors d'une mise à jour de l'Algorithme, le pays se retrouve privé de services publics. Ce n'est pas le chaos que Ghislain espèrait, mais l'occasion tout de même d'entrevoir une faille dans le système.

Pierre Mazeaud, seule incarnation vraie et passionnée de l'esprit de la Ve République

Pierre Mazeaud, seule incarnation vraie et passionnée de l'esprit de la Ve République

Tribun du palais Bourbon, doyen des gaullistes dans un pays où le gaullisme a disparu, l'ancien président du Conseil constitutionnel marque aussi l'histoire par son parcours d'alpiniste.

La semaine imaginaire de Joséphine Baker

La semaine imaginaire de Joséphine Baker

Ça a des avantages d'être morte, parce qu'en ce moment, en tant que femme, noire, bisexuelle, mangeant du gluten, mais piégeant des nazis, je ne serais pas forcément en phase avec mon époque.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio