Sciences

Anna l'Anaconda, le serpent qui fait des bébés toute seule

Temps de lecture : 2 min

Immaculée conception? Intrusion romantique d'un mâle? Non, juste une merveille de la biologie.

Pas toujours besoin d'un mâle pour procréer si on est un serpent. | Dave Lonsdale via Wikimedia Commons
Pas toujours besoin d'un mâle pour procréer si on est un serpent. | Dave Lonsdale via Wikimedia Commons

Un miracle peut-il frapper un anaconda? C'est à première vue ce qu'on pourrait penser du cas d'Anna, une femelle de cette espèce mesurant trois mètres de longueur, locataire d'un vivarium exclusivement féminin en Nouvelle-Angleterre aux États-Unis, quand on a retrouvé à ses côtés trois petits anacondas.

Un miracle... de la biologie

Faire des bébés sans mâle n'est pas si miraculeux chez les fleurs. Il en va de même pour certains animaux, notamment des espèces de requins, d'oiseaux, de serpents et de lézards. C'est le résultat d'un processus biologique appelé parthénogénèse (étymologiquement naissance virginale), qui consiste à donner naissance à un petit par un œuf non fécondé qui se transforme en embryon. Sans doute l'avez-vous même appris en SVT avec les abeilles, les mâles étant le produit de la parthénogénèse quand les femelles proviennent des œufs fécondés.

Concernant Anna, la découverte de trois bébés et de douze œufs aux côtés de la femelle a été faite inopinément par le personnel du vivarium. Les vétérinaires ont réexaminé le sexe des autres locataires du bocal, inventorié l'historique d'Anna et pratiqué des tests d'ADN sur les bébés anacondas, avant de conclure au résultat qu'ils soupçonnaient depuis le début: l'événement relevait de la parthénogenèse.

La naissance viriginale, un phénomène naturel

Sur les trois anacondas dont les œufs avaient déjà éclos, seuls deux ont survécu, nous apprend le HuffPost. Les douze autres œufs ne contenaient que des petits morts-nés, un résultat fréquent dans le cas d'une parthénogenèse.

On pourrait penser que ce processus résulte de la mise en captivité de l'animal, mais elle se produit également à l'état sauvage, quand des femelles ne trouvent pas de mâles à proximité pendant une longue période. Cependant les bébés seront plus fragiles que dans le cas de la reproduction sexuée. Somme toute, il n'y a donc rien de mystérieux dans l'immaculée conception d'Anna l'anaconda.

Slate.fr

Newsletters

Il est possible d'hériter de plus d'ADN d'un parent que de l'autre

Il est possible d'hériter de plus d'ADN d'un parent que de l'autre

En étudiant l'ADN de plus de quatre millions d'individus, des scientifiques découvrent que de nombreuses personnes vivent avec des anomalies chromosomiques non détectées.

Antarctique, la fin du miracle français?

Antarctique, la fin du miracle français?

Alors que la course au pôle Sud bat son plein, la politique française appliquée dans la zone stagne dangereusement.

On sait à peu près quel goût avait la viande de dinosaure

On sait à peu près quel goût avait la viande de dinosaure

Et ce n'est pas vraiment celui du poulet.

Newsletters