Monde

Fox News encourage Trump à gracier des criminels de guerre

Temps de lecture : 2 min

Un journaliste de la chaîne a plusieurs fois rencontré le président américain pour lui demander de gracier un Navy Seal inculpé de crimes de guerre.

Les studios de la chaîne Fox News, en février 2017 à New York. | Drew Angerer / AFP 
Les studios de la chaîne Fox News, en février 2017 à New York. | Drew Angerer / AFP 

Selon le New York Times, le président Donald Trump s'apprête à gracier plusieurs soldats inculpés pour crimes de guerre à l'occasion de Memorial Day (le 27 mai), une fête nationale en hommage aux morts au combat. Parmi eux, le cas d'Edward Gallagher, chef d'un commando de Navy Seals en Irak, une unité d'élite de la Marine américaine, est particulièrement controversé.

Gallagher a été dénoncé par plusieurs soldats de son unité pour avoir tué des civils qui se promenaient (dont une fillette qui marchaient avec des amies et un homme âgé), poignardé à mort un jeune prisonnier blessé membre du groupe État islamique, et tiré des roquettes sur des maisons sans raison apparente. Son procès pour ces crimes de guerre doit commencer le 28 mai, mais selon plusieurs officiels de la Maison-Blanche, le président se prépare à le gracier, ainsi que d'autres soldats dans des situations similaires.

Des présentateurs conseillers du président

Depuis plusieurs mois, l'émission «Fox & Friends» sur la chaîne Fox News donne la parole aux familles des soldats inculpés et prend parti pour leur cause. Avant que Trump ne gracie Michael Behenna, un ancien soldat condamné pour le meurtre d'un prisonnier irakien, sa famille était apparue chez «Fox & Friends». Même chose pour deux autres cas similaires de soldats, tous présentés sous un jour favorable dans l'émission préférée du président.

Dans le cas de Gallagher, le site The Daily Beast a révélé que depuis janvier, le journaliste du programme télévisé Pete Hegseth avait plusieurs fois parlé au président Trump pour lui demander d'intervenir. Il semblerait que son lobbying ait porté ses fruits.

L'influence de Pete Hegseth «souligne à quel point les stars de Fox News non seulement soutiennent le président, mais aussi l'aident à diffuser son message et le conseillent en matière de décisions politiques», écrivent les journalistes du Daily Beast.

Dans une émission de février, Hegseth expliquait pourquoi il fallait défendre Edward Gallagher: «Ces mecs prennent des décisions difficiles en un instant dans des situations que la plupart des gens n'ont jamais vécues. Et après, des gens en costumes à Washington leur jettent des documents et les accusent de choses.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Pourtant, ce sont des Navy Seals qui ont dénoncé Gallagher, pas des officiels de Washington, et les crimes dont le soldat est accusé n'avaient rien à voir avec des «décisions difficiles» prises sous pression.

Newsletters

Un an de présidence Biden: l'heure du bilan

Un an de présidence Biden: l'heure du bilan

Économie, social, international, sanitaire... Qu'a accompli le président américain 365 jours après son investiture?

Trente ans après sa dissolution, l'URSS est-elle en train de se reconstituer en Asie centrale?

Trente ans après sa dissolution, l'URSS est-elle en train de se reconstituer en Asie centrale?

L'envoi de 3.000 soldats de l'OTSC pour soutenir le régime du président Tokaïev au Kazakhstan laisse deviner les objectifs stratégiques de Vladimir Poutine.

Qatar, Chine, Arabie saoudite: les événements sportifs de 2022 seront plus politiques que jamais

Qatar, Chine, Arabie saoudite: les événements sportifs de 2022 seront plus politiques que jamais

Jeux olympiques d'hiver en Chine, Coupe du monde de football au Qatar, Rallye Dakar en Arabie saoudite… La carte des méga-événements de l'année révèle l'émergence d’une nouvelle économie géopolitique du sport.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio