Monde

La chef de l'Eglise protestante allemande ivre au volant

Temps de lecture : 2 min

La plus haute figure de l'Eglise protestante allemande, l'évêque Margot Kässmann, a été interpellée en état d'ébriété au volant de sa voiture alors qu'elle venait de griller un feu rouge samedi 20 février, rapporte le Spiegel International.

Son sang contenait 0,154% d'alcool, soit plus de trois fois la limite légale de 0,05%. 0,11% est le seuil au dessus duquel un conducteur est considéré comme n'étant absolument pas dans un état pour conduire et passible de poursuites. Un porte-parole de la police de Hanovre a déclaré que les poursuites ont été lancées et que le permis de Kässmann a été confisqué.

Margot Kässmann a été choisie en octobre dernier comme la première femme à représenter les 25 millions de protestants que compte l'Allemagne, souligne le site allemand. En janvier,  elle a crée la polémique en déclarant que la mission allemande en Afghanistan n'était pas justifiée, des propos critiqués notamment par la chancelière Angela Merkel.

[Lire l'article complet sur spiegel.de]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Margot Kässmann, Wikimedia Commons

Newsletters

Le coronavirus, une menace pour les camps ouïghours en Chine

Le coronavirus, une menace pour les camps ouïghours en Chine

La contagion y est un «secret d’État», selon un responsable local. Les proches des personnes détenues tirent la sonnette d'alarme et appellent à l'aide internationale.

Bloomberg admet avoir eu recours au travail carcéral pour sa campagne

Bloomberg admet avoir eu recours au travail carcéral pour sa campagne

Le candidat à la primaire démocrate connait un début de campagne très chahuté.

États-Unis: le futur des films étrangers passera-t-il par le doublage ou les sous-titres?

États-Unis: le futur des films étrangers passera-t-il par le doublage ou les sous-titres?

Les nord-américains sont allergiques aux longs-métrages en langue étrangère. Le triomphe de «Parasite» peut-il faire évoluer les mentalités?

Newsletters