France

La SNCF demande de signaler «tous les faits de roumains»

Temps de lecture : 2 min

La SNCF a affiché dans la région Midi-Pyrénées plusieurs notes d'«Info Sûreté» demandant aux passagers de se méfier tout particulièrement des Roumains et de rapporter les «faits» commis par les personnes de cette nationalité.

L'écrivain Mouloud Akkouche en remarquant l'une de ces notes dans son TER, a cru à un canular, avant de se rendre compte que non, en appelant le numéro inscrit. Il décide alors d'en envoyer une copie au site Rue89. Le texte est le suivant:

Ces dernières semaines des soucis ont été rencontrés avec des Roumains.
En effet de nombreux vols de bagages ont été constatés.
Nous vous demandons de redoubler de vigilance.
Par ailleurs tous les faits de roumains doivent être signalés [...]

La SNCF reconnaît que l'affiche a bien été mise «dans certains TER de la région», mais précise que c'est «un agent SNCF [un responsable de l'entité contrôleurs à la SNCF Midi-Pyrénées, ndlr] qui a eu une expression malheureuse.»

[Lire l'article complet sur Rue89.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Capture d'écran de Rue89.com

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

*Et les supportrices.

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

Newsletters