Égalités / Santé

Les hommes ont eux aussi une horloge biologique

Temps de lecture : 2 min

Congeler son sperme avant 35 ans serait même recommandé.

Parmi les complications associées à une paternité tardive, le risque de schizophrénie chez l'enfant. | Juliane Liebermann via Unsplash
Parmi les complications associées à une paternité tardive, le risque de schizophrénie chez l'enfant. | Juliane Liebermann via Unsplash

Si le concept d’horloge biologique est généralement associé aux femmes, les hommes pourraient eux aussi être limités dans le temps pour avoir des enfants, d’après une étude publiée dans la revue Maturitas.

La gent masculine devrait même envisager de conserver son sperme avant d’atteindre «l’âge paternel avancé», défini comme supérieur à 35 ou 45 ans. Ces travaux scientifiques, menés par trois chercheuses américaines, mettent en évidence qu’au-delà du risque d’infertilité, concevoir un enfant de manière tardive peut engendrer d’autres complications.

Risques pour la mère et l'enfant

Les hommes pourraient notamment faire courir des risques à leurs partenaires féminines avec des complications liées à la grossesse et à la naissance, des risques de diabète gestationnel ou encore de naissances prématurées.

En outre, les nourrissons nés de pères âgés auraient plus de risques de contracter des maladies congénitales ou cardiaques et de peser un poids trop faible à la naissance. Selon l’étude, certains enfants seraient même susceptibles de développer des cancers ou des troubles cognitifs comme l’autisme.

À l’origine de ces défaillances, le déclin naturel des niveaux de testostérone de l’homme au fil du temps, en plus d’une baisse de la qualité du sperme produit, selon Gloria Bachmann, co-autrice de l’étude et directrice de l’Institut de santé des femmes à la faculté de médecine Rutgers Robert Wood Johnson.

La chercheuse précise par ailleurs que les femmes sont plus soucieuses de ces questions, alors que les hommes consultent rarement un médecin sauf en cas de problème de fertilité évident.

À la lumière de ces résultats, des spécialistes recommandent aux hommes qui prévoient de retarder leur désir d’enfants d’envisager la congélation de leur sperme avant leur 35 ans pour diminuer les risques de complications, rapporte Science Daily.

Slate.fr

Newsletters

Laurence Rossignol dénonce la «présomption de mensonge qui pèse sur la parole des femmes»

Laurence Rossignol dénonce la «présomption de mensonge qui pèse sur la parole des femmes»

Laurence Rossignol, sénatrice de l'Oise (PS), s'exprime sur les défaillances du système pour protéger les femmes victimes de violences conjugales.

Pour un partage des tâches égalitaire, la bonne volonté des hommes ne suffit pas

Pour un partage des tâches égalitaire, la bonne volonté des hommes ne suffit pas

Si les couples hétéros sont de plus en plus favorables à une répartition moins genrée des corvées, la révolution domestique est encore bien difficile à mener.

Depuis quand la vulve est-elle obscène?

Depuis quand la vulve est-elle obscène?

Si les représentations du sexe féminin choquent alors que tout le monde est habitué à voir des pénis partout, c'est à cause des Grecs et des Romains.

Newsletters