Boire & manger / Sciences

Penser au café peut améliorer votre concentration

Temps de lecture : 2 min

Le simple fait de penser à cette boisson, même sans la boire, vous permettrait d’être plus vigilant·e.

Cette expérience scientifique est la première du genre à questionner les effets stimulants du café par la pensée. | Matt Hoffman via Unsplash
Cette expérience scientifique est la première du genre à questionner les effets stimulants du café par la pensée. | Matt Hoffman via Unsplash

Plus besoin d’y goûter, le simple fait d’être exposé·e à des signaux relatifs au café suffirait à stimuler l’esprit et à davantage nous concentrer, selon une étude publiée dans la revue Consciousness and Cognition.

À l’origine de cette découverte, deux chercheurs d'origine australienne et canadienne, qui se sont appuyés sur quatre expériences composées de tests en ligne et en laboratoire. Les scientifiques ont invité les volontaires à réfléchir à des idées associées au café et au thé pour ensuite mesurer leur rythme cardiaque et les ont interrogé sur leurs projets futurs.

Soucis du détail

D’après l’étude, les participant·es issus de pays occidentaux, davantage exposé·es au café, auraient connu des fréquences cardiaques plus élevées. Les résultats montrent également que ces personnes étaient plus susceptibles de formuler leur pensée de façon plus précise.

Selon ce que les psychologues appellent la «construal level therory», les gens peuvent traiter des informations ou imaginer des événements selon des modes généraux ou spécifiques, et par conséquent la manière dont nous nous comportons diffère. Ainsi, le café conduirait à davantage mettre l’accent sur une réflexion concrète, qui nous permettrait notamment de faire attention aux détails, explique Eugene Y. Chan, chercheur à l’origine de l’étude dans son article pour Thrive Global.

Les deux scientifiques indiquent que des recherches futures avec des échantillons plus larges sont nécessaires pour confirmer ces effets et analyser les conséquences stimulantes du café.

«Nous devons mieux comprendre les “significations” et les “croyances” que nous attribuons aux aliments et aux boissons. La manière dont nous nourrissons notre esprit a beaucoup à voir avec ce qu’il nous nourrit en retour», conclut le scientifique de l’université de Monash.

Newsletters

La France du pain est coupée en deux

La France du pain est coupée en deux

Entre néo-méthodes traditionnelles au levain naturel et façonnage inspiré par la grande distribution en périphérie, l'artisan standard de centre-ville a du souci à se faire.

Bonnes tables de la rentrée parisienne, bistrots et brasseries

Bonnes tables de la rentrée parisienne, bistrots et brasseries

Et la cheffe Stéphanie Le Quellec, à deux pas de l'Élysée, probablement double étoilée en 2020.

La morue à la polenta ne s'en laisse Paolo Conte

La morue à la polenta ne s'en laisse Paolo Conte

Une vieille chanson de Paolo Conte, et c'est tout le parfum de la farine de maïs en train de cuire qui renvoie un Italien en enfance, à la manière des petites madeleines de Proust.

Newsletters