Culture

Et vous, votre palmarès, c'est quoi?

Temps de lecture : 2 min

Ecrivez-nous à [email protected]

Faites-nous part de votre palmarès à [email protected].

***

Samedi soir, c'est les César. 27 février, 20h30, théâtre du Châtelet: tout le microcosme du cinéma français se retrouve pour couronner les meilleurs moments cinématographiques de l'année, en vingt catégories.

Le grand nommé, c'est Un Prophète, cité dans treize catégories. Le film de Jacques Audiard représente la France aux prochains oscars à Hollywood, et a déjà remporté le Grand prix du dernier Festival de Cannes. Il a rassemblé 1,2 million de spectateurs dans les salles obscures.

Dans la catégorie «meilleur film», sont aussi nommés A L'Origine de Xavier Giannoli, Le Concert de Radu Mihaileanu, Les Herbes Folles d'Alain Resnais, La Journée De La Jupe de Jean-paul Lilienfeld, Rapt de Lucas Belvaux, et Welcome de Philippe Lioret. (Pour la liste complète de toutes les catégories, c'est ici.)

Et vous votre palmarès idéal, c'est quoi? Faites-nous part de votre palmarès à [email protected] avant vendredi 17h. Nous publierons le palmarès idéal des lecteur samedi.

La cérémonie, présentée par Valérie Lemercier, désormais rompue à la tâche, et par Gad Elmaleh, devrait être drôle. Elle sera présidée par Marion Cotillard.

Post Scriptum: on nomme quelqu'un, on ne le nommine pas. Mais on dit bien une nomination.

Image de une: Corbis, DR. Espace presse des Césars.

Slate.fr

Newsletters

Dans le futur, il ne restera de Griezmann et Pogba que des vitraux dans des églises

Dans le futur, il ne restera de Griezmann et Pogba que des vitraux dans des églises

C’est la vision que l’art contemporain m’a donnée du football à travers l’exposition «Par amour du jeu» aux Magasins généraux.

Faut-il encore défendre le rap?

Faut-il encore défendre le rap?

Cela fait trente ans que certains acteurs du milieu rap tentent d’expliquer ce qu’est réellement cette musique, devant des gens qui ne veulent rien entendre dans le but de servir une idéologie. La polémique sur Médine en est un nouvel exemple.

Quand les actrices cédaient leurs corps et leur vie personnelle aux studios

Quand les actrices cédaient leurs corps et leur vie personnelle aux studios

En devenant une industrie, Hollywood s'est structuré en studios, avec le corps des femmes, actrices malléables à volonté, comme valeur marchande, et avec les avortements forcés, le «slut shaming» ou le chantage comme outils de coercition.

Newsletters