Tech & internet / Monde

Sur YouTube, la nouvelle star de l'extrême droite est une Américaine de 14 ans

Temps de lecture : 2 min

Sa chaîne de vidéos racistes, islamophobes et sexistes compte plus de 800.000 adeptes.

Logo YouTube. | Nicolas Asfouri / AFP 
Logo YouTube. | Nicolas Asfouri / AFP 

Dans une vidéo vue plus de 250.000 fois, une collégienne américaine de 14 ans portant un tchador se moque des musulmans en termes très crus: elle dit avoir un mari de 40 ans qui la viole et se réjouit d'aller lapider des homosexuels à San Francisco.

Parmi les autres monologues populaires de Soph, son surnom, il y a une vidéo dans laquelle elle décrit les femmes comme des manipulatrices qui réduisent les hommes en esclavage (la vidéo se termine par des extraits de femmes en train de se faire gifler). Il y a aussi une tirade dans laquelle elle apporte son soutien à Treasure Richards, une jeune Afro-Américaine passée à la télé en 2018 pour dire qu'elle détestait les Noirs et était fan du Ku Klux Klan. Pour Soph, les personnes antiracistes n'ont pas de vrais arguments contre le racisme.

Le ton des vidéos est ironique et humoristique, mais le contenu particulièrement dérangeant étant donné l'âge de Soph, qui a commencé sa carrière à 9 ans sur les plateformes de streaming de jeux vidéo. Sur Buzzfeed, le journaliste Joseph Bernstein se demande quelle est la responsabilité de YouTube vis-à-vis de cette star mineure (le rôle de ses parents n'est pas très clair) qui ne se rend pas tout à fait compte de l'impact de ce qu'elle dit.

Sur la plateforme de financement Patreon, Soph gagne environ 1.500 dollars par mois et explique vouloir créer une «génération de dissidents». Pour elle et de nombreux jeunes de l'alt-right, être ouvertement raciste est devenu cool.

Le discours de Soph est représentatif d'une nouvelle tendance de l'extrême droite en ligne, qui utilise le trolling mêlé à la violence, comme on a pu le voir dans le manifeste du tueur de Christchurch en Nouvelle Zélande. Après que YouTube a décidé d'éliminer les commentaires en-dessous des posts dans lesquels apparaissent des enfants –afin de les protéger– Soph a menacé de mort la PDG de YouTube, expliquant qu'elle avait un «pistolet Luger» et qu'elle était sur le point de «prendre un Uber» pour aller la tuer.

Slate.fr

Newsletters

Crush ou pas crush: cette appli sonde vos SMS pour trancher

Crush ou pas crush: cette appli sonde vos SMS pour trancher

Déjà disponible sur Android, elle a pour but d'éviter les malentendus et de favoriser les rapprochements entre personnes consentantes.

Sur Snapchat, du porno payant... mais jusqu'à quand?

Sur Snapchat, du porno payant... mais jusqu'à quand?

En échange de quelques euros, il est possible d'accéder au compte Snapchat «privé» de sa pornstar préférée. Mais la plateforme ne cautionne pas ce principe.

Le groupe Facebook «Brasileiras de Paris», outil d'intégration et de résistance

Le groupe Facebook «Brasileiras de Paris», outil d'intégration et de résistance

À Paris où elles vivent désormais, des Brésiliennes se rassemblent pour s'entraider et lutter contre l'obscurantisme de l'extrême droite au pouvoir dans leur pays.

Newsletters