Santé

Les dentifrices au charbon ne blanchiraient pas les dents

Temps de lecture : 2 min

Ils pourraient au contraire augmenter les risques de caries et de coloration de l'émail.

Une précédente étude menée sur cinquante produits aux États-Unis n'a pas permis de prouver les effets blanchissants de ce type de pâte dentifrice. | Chris Slupski via Unsplash
Une précédente étude menée sur cinquante produits aux États-Unis n'a pas permis de prouver les effets blanchissants de ce type de pâte dentifrice. | Chris Slupski via Unsplash

Contrairement à ce que prétend la tendance du moment, les dentifrices au charbon n’auraient aucune action blanchissante sur les dents. Pire encore, ils augmenteraient le risque de caries et de coloration de l'émail, selon une étude publiée dans la revue British Dental Journal.

Très prisés à travers le monde, les dentifrices à base de charbon de bois ne contiendraient souvent pas de fluorure, un élément indispensable pour protéger les dents, indiquent des scientifiques britanniques.

Dans le passé, le charbon de bois a d’abord été utilisé dans la Grèce antique pour éliminer les taches sur les dents et dissimuler les odeurs désagréables dûes aux gencives malades. Depuis peu, le dentifrice à base de charbon est très médiatisé, notamment par des célébrités qui ont vanté les mérites de ses effets blanchissants –à tort selon l'équipe de recherche qui précise qu’il n’existe aucune preuve scientifique pour étayer ces affirmations.

Usure et faible protection

D’après les recherches, un brossage excessif avec ce produit pourrait même entraîner l’usure des dents, notamment les plus sensibles. Sa faible teneur en fluor désactivant l’ingrédient, la protection contre les caries serait limitée. «Lorsqu'il est trop souvent utilisé chez des personnes avec des plombages, il peut y pénétrer et devenir difficile à extraire. Les particules de charbon de bois peuvent également pénétrer dans les gencives et les irriter», explique Joseph Greenwall-Cohen, chercheur à l’université de Manchester et co-auteur de l’étude.

En outre, les dentifrices et poudres à base de charbon seraient plus abrasives que les dentifrices ordinaires et pourraient présenter un risque pour l’émail et les gencives, ajoute le professeur.

L’équipe de recherche conseille aux personnes de consulter leur dentiste pour obtenir des conseils sur le blanchiment des dents et précise qu’il est préférable de s’en tenir à une pâte dentifrice ordinaire à base de fluorure.

«Les dentifrices au charbon n'offrent pas de solution miracle à ceux qui recherchent un sourire parfait et comportent des réels risques. Alors ne croyez pas les publicités. Toute personne préoccupée par la coloration ou la décoloration des dents devrait consulter son dentiste», précise le professeur Damien Walmsley, de la British Dental Association, auprès de la BBC.

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 10 au 16 avril 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 10 au 16 avril 2021

Retrait des États-Unis d'Afghanistan, regain de tensions en Ukraine et évolution de la pandémie... La semaine du 10 au 16 avril 2021 en images.

Au Brésil, les femmes sont incitées à retarder leur grossesse à cause du Covid-19

Au Brésil, les femmes sont incitées à retarder leur grossesse à cause du Covid-19

Le variant P1, devenu majoritaire dans plusieurs régions du Brésil, a un taux de transmission bien plus élevé que la souche classique du coronavirus.

L'arrivée des beaux jours ne suffira pas à ralentir l'épidémie de Covid-19

L'arrivée des beaux jours ne suffira pas à ralentir l'épidémie de Covid-19

En regard des mesures de santé publique prises pour contrôler la propagation du virus, l'effet de la météo est très probablement négligeable.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters