Boire & manger / Monde

Des Playmobil «Mon premier abattoir» pour dire la vérité aux enfants?

Temps de lecture : 2 min

C'est en tout cas le vœu de l'association PETA, qui a contacté l'entreprise dans ce sens.

La Grande Ferme Playmobil | capture d'écran Youtube
La Grande Ferme Playmobil | capture d'écran Youtube

Début mai, la branche britannique de l'association PETA (dont l'objectif est d'établir et protéger les droits de tous les animaux) a contacté l'entreprise Playmobil à propos de sa boîte de jeux «Grande Ferme». Vendue pour une soixantaine d'euros, elle inclut notamment de nombreux animaux, qui semblent bien trop joyeux au goût des membres de l'association.

PETA a demandé à Playmobil de retirer ces animaux bienheureux de son set de jeu, estimant qu'ils donnaient une «représentation erronée de la réalité de la vie des animaux de ferme, faite de souffrances et de violence», rapporte The Independent.

N'ayant obtenu aucune réponse, l'association a décidé de passer à la vitesse supérieure pour marquer sa détermination. Elle suggère désormais à Playmobil de créer une boîte de jeu intitulée «Mon premier abattoir», dont elle a conçu un prototype. Le visuel (disponible sur le site de PETA, âmes sensibles s'abstenir) consiste en deux vaches pendues la tête à l'envers, la gorge sectionnée.

L'objectif est rappelé dans le communiqué publié par l'association: «montrer aux enfants la façon dont les vaches sont réellement traitées dans l'industrie laitière», «parce que les vaches laitières sont envoyées à l'abattage une fois qu'elles ne produisent plus assez de lait pour être rentables».

Elevés dans le mensonge

Interviewée par The Independent, Elisa Allen persiste et signe. Pour la dirigeante de PETA, «les jouets liés à l'univers de la ferme trahissent invariablement la réalité de la vie et de la mort des animaux élevés à des fins alimentaires. Le temps que les enfants découvrent la vérité, ils sont si habitués à consommer viande, lait et oeufs qu'ils ne se posent souvent plus aucune question». «PETA demande à l'entreprise d'arrêter de mentir aux enfants à propos de l'horreur et de la cruauté qui se cachent derrière chaque verre de lait, chaque hamburger à la viande de boeuf», ajoute-t-elle.

Invité à réagir, le patron de la branche laitière de l'union britannique des agriculteurs a notamment affirmé la volonté croissante de transparence de son institution. «Nous ne devons rien cacher. Nous faisons tout notre possible pour cela, mais la réalité, c'est qu'à la fin de leur vie, les vaches terminent dans la chaîne alimentaire. Si vous mangez de la viande, vous savez pertinemment qu'elle vient de l'abattage d'animaux».

Newsletters

«Top Chef» saison 12, épisode 3: le récap en GIF et en acceng du Sud

«Top Chef» saison 12, épisode 3: le récap en GIF et en acceng du Sud

Cette semaine, retour en maternelle.

Les repas sans viande à la cantine ne défavorisent pas les plus précaires

Les repas sans viande à la cantine ne défavorisent pas les plus précaires

Si les ministres pouvaient lire les rapports des établissements publics placés sous leur tutelle, ou simplement faire une rapide recherche sur internet, ça leur éviterait de dire des âneries. Le nerf de la guerre, c'est l'accès aux légumes frais.

Poilâne, l'art du pain français à l'ancienne

Poilâne, l'art du pain français à l'ancienne

Apollonia Poilâne révèle dans une autobiographie les secrets des pains de la célèbre boulangerie familiale, et livre des recettes pour reproduire certaines créations phares.

Newsletters