Monde

La mauvaise blague de l'ambassade israélienne sur Twitter

Temps de lecture : 2 min

Le dernier «fail» [mot utilisé pour décrire une bourde] sur Twitter est l'oeuvre de la mission israélienne en Grande-Bretagne. Jeudi 18 février, le compte israeluk de l'ambassade postait un message avec un lien renvoyant vers un article sur la qualification du tennisman Shahar Peer pour les quarts de finale du tournoi de Dubaï, avec une blague faisant référence à l'assassinat du dirigeant du Hamas Mahmoud al-Mabhouh, pour lequel le Mossad est suspecté:

Vous l'avez entendu pour la première fois ici: un joueur de tennis israélien tire sur une cible de Dubaï.

Le timing du message est particulièrement mauvais: Londres demandait au même moment à l'ambassade des précisions sur les faux passeports britanniques utilisés lors de l'opération de Dubaï, rapporte Foreign Policy. Le Guardian a été le premier à rapporter le message, avant que Ynet News en fasse une capture d'écran.

Le message a été retiré quelques minutes à peine après avoir été posté, et l'ambassade israélienne s'est fendue d'une réponse:

Naturellement, les messages sur le réseau Twitter sont caractérisés par une bonne dose de créativité. Dans ce cas précis la créativité était sans aucun doute de mauvais goût. L'ambassadeur a réprimandé l'employé qui a écrit le message et celui-ci a été retiré.

[Lire l'article original sur Foreign Policy]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Capture d'écran de Twitter

Newsletters

«Pourquoi doit-on deviner qui veut nous tuer à chaque fois?»

«Pourquoi doit-on deviner qui veut nous tuer à chaque fois?»

Le jour où le port de Beyrouth a été soufflé, raconté par les habitants de la capitale du Liban. Témoignage d'Anthony Semaan, 34 ans, libanais, quartier de Gemmayzeh.

Joe Biden peut-il conquérir l'électorat afro-américain grâce à Kamala Harris?

Joe Biden peut-il conquérir l'électorat afro-américain grâce à Kamala Harris?

Problème: près de la moitié des personnes sondées de moins de 30 ans déclarent que voter «ne fait aucune différence».

Le Covid-19, une opportunité pour les régimes autoritaires?

Le Covid-19, une opportunité pour les régimes autoritaires?

De nombreux gouvernements à travers le monde ont utilisé la pandémie pour asseoir un peu plus leur pouvoir.

Newsletters