Santé / Monde

L'Inde et la Chine font grimper la consommation mondiale d’alcool

Temps de lecture : 2 min

En Chine, la consommation moyenne par an et par adulte est d'environ sept litres, soit 70% de plus qu'en 1990.

Plus de 237 millions d'hommes et 46 millions de femmes dans le monde souffrent de troubles liés à l'alcool. | Johann Trasch via Unsplash
Plus de 237 millions d'hommes et 46 millions de femmes dans le monde souffrent de troubles liés à l'alcool. | Johann Trasch via Unsplash

Consommées à 45% sous forme de spiritueux, à 15% sous forme de bières et à 12% sous forme de vins, les boissons alcoolisées ont encore de beaux jours devant elles.

À l'échelle mondiale, leur consommation est passée de 5,9 litres d'alcool pur par adulte et par an en 1990 à 6,5 litres en 1997. Et selon les prévisions des scientifiques, nous devrions atteindre les 7,6 litres en 2030.

D'après Jakob Manthey, chercheur à l'Institut de psychologie clinique et de psychothérapie de Dresde en Allemagne, directeur d'une étude sur le sujet, le monde consomme beaucoup plus d'alcool qu'il y a trente ans, une hausse en grande partie dûe à la Chine et l'Inde.

D'ici 2030, la moitié des adultes de la planète devraient boire de l'alcool, et près d'un quart en boiront au moins une fois par mois, selon des projections couvrant 189 pays.

«Le monde n'est pas sur la bonne voie pour atteindre les objectifs mondiaux de réduction de la consommation nocive d'alcool», déplore l'étude. Alors que les lobbys du vin ou de la bière défraient régulièrement la chronique, en France comme ailleurs, les scientifiques réclament la mise en place de contre-mesures agressives, telles que des taxes plus élevées et l'interdiction de la publicité sur les boissons alcoolisées.

Et pour cause: au niveau mondial, plus de 237 millions d'hommes et 46 millions de femmes souffrent de troubles liés à l'alcool. Les taux les plus élevés sont relevés en Europe (15% des hommes et 3,5% des femmes) et en Amérique du Nord (11,5% des hommes et 5% des femmes).

La Moldavie, pays où l'on boit le plus

«Avant 1990, la plus grande partie de l'alcool était consommée dans les pays aux revenus élevés, les niveaux de consommation les plus hauts ayant été enregistrés en Europe, fait remarquer Jakob Manthey. Cependant, cette tendance a considérablement changé, avec de fortes baisses en Europe de l'Est et de fortes augmentations dans plusieurs pays à revenus intermédiaires, comme la Chine, l'Inde et le Vietnam.»

En Chine, les hommes consomment aujourd'hui plus de 11 litres d'alcool, principalement sous forme de spiritueux et de bière, tandis que les femmes en boivent 3, soit une moyenne d'environ 7 litres pour l'ensemble de la population chinoise –un bond de près de 70% par rapport à la consommation du pays en 1990. En Inde, la moyenne est d'environ 6 litres d'alcool par adulte et par an, soit le double des chiffres relevés en 1990. Les scientifiques prévoient une nouvelle augmentation de 50% d'ici 2030.

À titre de comparaison, les hommes ingèrent en France l'équivalent de 19 litres d'alcool pur par an et les femmes un peu moins de 6, pour une moyenne combinée d'un peu plus de 12 litres, contre 10 aux États-Unis.

Un chiffre inquiétant selon les autorités sanitaires, qui nous classe tout de même loin derrière la Moldavie, première du classement avec plus de 15 litres consommés par adulte. Les régions d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient ferment la marche, avec généralement moins d'un litre par personne au compteur.

Slate.fr

Newsletters

La solution pour s'endormir rapidement après avoir passé du temps sur un écran

La solution pour s'endormir rapidement après avoir passé du temps sur un écran

La lumière bleue des smartphones et ordinateurs a des effets négatifs sur notre sommeil, mais on peut y remédier.

La Belgique pourrait bientôt sanctionner les parents qui imposent le véganisme à leurs enfants

La Belgique pourrait bientôt sanctionner les parents qui imposent le véganisme à leurs enfants

L’académie belge de médecine s’est prononcée sur les risques que cette alimentation fait peser sur les plus jeunes.

La pollution de l'air est dangereuse pour chaque cellule du corps humain

La pollution de l'air est dangereuse pour chaque cellule du corps humain

Une récente étude fait état de dommages de la tête aux pieds.

Newsletters