Life

Le dalaï-lama conseille l'autodiscipline à Tiger Woods

Slate.fr, mis à jour le 21.02.2010 à 12 h 18

Le dalaï-lama s'est exprimé samedi 20 février sur les frasques extraconjugales de Tiger Woods. Le golfeur américain avait déclaré lors de ses excuses publiques la veille qu'il s'était éloigné de sa foi, le bouddhisme:

«Les gens ne le savent peut-être pas, mais j'ai été élevé comme un bouddhiste, et j'ai activement pratiqué ma religion depuis l'enfance jusqu'à ce que je m'en éloigne au cours des récentes années. [...] Le bouddhisme enseigne que la créations d'évènements extérieurs à nous-même engendre une quête malheureuse et inutile de sécurité. Il m'apprend à arrêter de suivre chaque impulsion et la retenue. Il est clair que j'ai perdu la trace de ce qui m'a été appris.»

Le leader spirituel tibétain, qui se trouvait aux Etats-Unis pour une rencontre avec Barack Obama, a confirmé que «l'autodiscipline» comptait parmi les plus hautes valeurs du bouddhisme, comme dans beaucoup d'autres religions: «Toutes les religions ont la même idée, l'autodiscipline est importante.»

Le site Internet de la chaîne d'information CNN, qui a interrogé des experts du bouddhisme, explique que les affirmations de Woods sur la religion étaient exactes. Janet Gyatso, professeur d'études bouddhistes à Harvard, confirme ainsi que l'idée que «l'envie rend maheureux» est «fondamentale au bouddhisme».

Si certains pensent que ces déclarations devraient amenner un renouveau d'intérêt pour le bouddhisme aux Etats-Unis, le site du quotidien britannique Times n'est pas de cet avis: «En redécouvrant son bouddhisme dans de telles circonstances, Tiger Woods doit admettre que le Dalai Lama a fait bien plus pour cette religion aux Etats-Unis cette semaine que le golfeur déchu.»

L'autre grande question soulevée par les déboires extra-conjuguaux de Tiger Woods est celle de la dépendance sexuelle (le sportif a suivi un traitement spécial de plusieurs semaines en clinique pour se soigner). Jean-Yves Nau résumait ainsi le débat sur Slate:  «ceux qui, comme Tiger Woods, accumulent les maîtresses (et ce d'autant plus que les opportunités ne cessent de s'offrir) souffrent-ils d'une forme marquée d'assuétude sexuelle ou ne doivent-ils pas être tout bonnement considérés comme des porcs?»

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Dalai Lama, rajkumar1220, Flickr, CC

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte