Monde / Économie

Une banque fait la leçon à sa clientèle fauchée et se fait détruire sur Twitter

Temps de lecture : 2 min

Un tweet #MondayMotivation de JPMorgan Chase a tourné au fiasco.

Les bureaux de la banque JPMorgan Chase à New York. | Johannes Eisele / AFP
Les bureaux de la banque JPMorgan Chase à New York. | Johannes Eisele / AFP

Pour commencer la semaine, les marques aiment tweeter des «motivations du lundi» avec le hashtag #MondayMotivation. Ce 29 avril, JPMorgan Chase, la plus grande banque des États-Unis, a tweeté des conseils financiers sous la forme d'un dialogue entre une personne et son compte en banque:

– Moi: pourquoi j'ai si peu d'argent sur mon compte
– Compte en banque: fais ton café à la maison
– Compte en banque: mange ce qui est dans ton frigo
– Compte en banque: tu n'as pas besoin de prendre un taxi, c'est tout près
– Moi: Je ne saurai jamais pourquoi j'ai si peu d'argent
– Compte en banque: Sérieusement?
#MondayMotivation

Le tweet a été vu comme une façon maladroite de faire culpabiliser les personnes en difficulté financière, et a été effacé trois heures après sa publication. Mais l'original apparaît dans les réponses des personnes qui l'ont critiqué, dont Elizabeth Warren, candidate démocrate à la présidentielle de 2020. La sénatrice du Massachusetts a replacé le tweet dans le contexte de la crise de 2008, après laquelle le gouvernement américain a lancé un plan de sauvetage des banques (financé par les contribuables) alors que celles-ci avaient été responsables de la crise:

– Chase: pourquoi les clients n'économisent pas?
– Contribuables: on a perdu nos emplois/logements/économies mais financé un sauvetage de 25 milliards de dollars
– Travailleurs: les employeurs ne payent pas de salaires décents
– Économistes: hausse des coûts + salaires qui stagnent = 0 économies
– Chase: On ne saura jamais
– Tout le monde: sérieusement?

Personnels dans le rouge

Le message de la banque était d'autant plus malvenu que récemment, une élue représentante de la Californie au Congrès, Katie Porter, avait eu un vif échange avec le PDG de JPMorgan Chase, Jamie Dimon, au sujet de la rémunération de certain·es de leurs employé·es. Lors d'une audience à la Chambre des représentants, Porter avait raconté l'histoire d'une mère célibataire qui gagnait 16,50 dollars de l'heure (14,75 euros) à la banque et était dans le rouge chaque mois sans pourtant faire de grandes dépenses.

Porter a aussi répondu à la #MondayMotivation de Chase:

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

«Salut Chase. Essaye de mieux payer tes employés. Les familles ne dépensent pas de façon frivole. Elles essayent juste de payer leur loyer.»

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 15 au 21 janvier 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 15 au 21 janvier 2022

Guerre au Yémen, éruption volcanique aux îles Tonga, et famine en Afghanistan… La semaine du 15 au 21 janvier en images.

Pourquoi les savants se battent depuis des siècles sur l'origine du nom «Amérique»

Pourquoi les savants se battent depuis des siècles sur l'origine du nom «Amérique»

Depuis le dernier tiers du XIXᵉ siècle, certains auteurs cherchent à prouver que le pays ne doit pas son nom à l'explorateur florentin Amerigo Vespucci.

Mon Europe à moi: «À quand un Erasmus qui s'adresse vraiment à tous les jeunes?»

Mon Europe à moi: «À quand un Erasmus qui s'adresse vraiment à tous les jeunes?»

L'Union européenne s'est engagée sur un nouveau programme Eramus+ qui devrait s'ouvrir à de nouveaux publics.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio