Monde / Culture

La Joconde est l’attraction touristique la plus décevante du monde pour les Britanniques

Temps de lecture : 2 min

Ce sondage, mené sur 2.000 personnes, place également Checkpoint Charlie et le Manneken Pis dans le trio de déceptions.

La Joconde au musée du Louvre. Domaine Public.
La Joconde au musée du Louvre. Domaine Public.

Alors que le Brexit est un sacré boxon, les Britanniques ne prennent plus de gants pour vexer leurs voisins européens. Et maintenant, ils s’attaquent au patrimoine. Un sondage mené par la compagnie aérienne EasyJet sur 2.000 personnes a révélé que 86% d’entre eux trouvaient que le fameux portrait peint par Léonard de Vinci était une véritable «déception». Ils placent ainsi la Mona-Lisa en tête des attractions les plus décevantes au monde, selon l’Independent.

Viennent ensuite le Checkpoint Charlie, l’ancienne frontière entre Berlin-Ouest et Berlin-Est durant la Guerre Froide, détestée par 84% des votants, puis le Manneken Pis, qui n’a absolument pas impressionné 80% des Britanniques. Il faut croire que nos voisins d’outre-Manche ont une dent contre la France car le Moulin Rouge, la Tour Eiffel et le Louvre sont en quatrième, sixième et neuvième positions de ce triste classement. S’y trouvent aussi la statue de la Petite Sirène à Copenhague, la fontaine de Trevi ou la Tour de Pise.

À l’inverse, les paysages sont beaucoup plus plébiscités et trustent les coeurs britanniques. Ils apprécient les aurores boréales de Laponie, le Lac de Côme en Italie ou Santorin en Grèce, ainsi que les Alpes suisses ou les champs de tulipes aux Pays-Bas.

Mais plus intéressant encore, l'enquête a également révélé qu'Instagram était devenu la brochure de voyage de choix pour de nombreux Britanniques. Plus de la moitié (55%) des personnes interrogées et qui ont réservé des voyages à l’étranger l’ont fait après avoir été inspirées par des photos vues sur le réseau social. Près d’un voyageur sur trois (32%) indique que sa plus grande priorité, quand il envisage une destination étrangère, est la façon dont ses photos de vacances vont rendre sur Instagram. «Nos recherches montrent que les gens se tournent vers les réseaux sociaux, non seulement pour présenter leurs voyages mais également pour inspirer leur prochaine aventure», explique Daniel Young, le chef de l’expérience numérique chez EasyJet.

Léonard de Vinci aurait donc dû prendre Instagram en compte quand il a peint la Joconde.

Newsletters

Avec le confinement, la Terre tremble moins

Avec le confinement, la Terre tremble moins

L'arrêt des activités a considérablement réduit le bruit sismique dans les villes.

JO 2020: le village olympique bientôt transformé en hôpital?

JO 2020: le village olympique bientôt transformé en hôpital?

La ville de Tokyo pourrait réquisitionner une partie des appartements destinés aux athlètes pour accueillir les malades du Covid-19.

La Hongrie veut mettre fin à la reconnaissance des personnes trans

La Hongrie veut mettre fin à la reconnaissance des personnes trans

La crise du coronavirus est décidément un bon prétexte pour le gouvernement Orbán.

Newsletters