Sciences / Monde

L'anglais est vraiment une langue étrange

Temps de lecture : 2 min

Des linguistes ont comparé 239 langues de différentes régions du monde. L’anglais apparaît parmi les plus curieuses.

L'anglais apparaitrait plus «étrange» que 80% des langues analysées. | William Krause via Unsplash
L'anglais apparaitrait plus «étrange» que 80% des langues analysées. | William Krause via Unsplash

L’anglais serait-elle une langue bizarre? D’après Adam Schembri, chercheur en linguistique au Royaume-Uni, c’est bel et bien le cas. Le professeur du département de linguistique et de langue anglaise à l’université de Birmingham détaille comment des scientifiques ont analysé près de 250 langues du monde entier à partir d’une base de données, rapporte Cosmos Magazine.

Adam Schembri explique que l'équipe a fondé son étude sur une série de données de l’Atlas mondial des structures du langage (WALS) pour déterminer les langues qui pourraient être qualifiées d'«étranges» à partir de plusieurs critères.

Dans cette enquête, l’anglais est arrivé en trente-troisième position sur les 239 langues passées au crible.

Des sons et des phrases plus inhabituelles

Parmi les différents critères utilisés, on retrouve les phonèmes, des éléments sonores du langage. L’Atlas mondial des structures du langage estime de vingt-cinq à trente le nombre moyen de ces sons distinctifs de la parole dans les différentes langues du monde. À titre d’exemple, le pirahã, une langue autochtone parlée dans la région amazonienne du Brésil, possède un ensemble de phonèmes inhabituellement restreints. En revanche le taa, connue également sous le nom de Xó, est une langue d'Afrique australe qui compte plus de cent phonèmes.

La langue de Shakespeare quant à elle apparaît comme singulière, avec beaucoup plus de phonèmes que la plupart des langues. Elle est dotée en moyenne de quarante-quatre sons distinctifs.

D'autre part, l'anglais dispose de consonnes sonores et sourdes inhabituelles. Deux sons représentés respectivement par «th» dans «bath» et «bathe», se retrouvent dans moins de 10% des langues étudiées dans la base de données de l’Atlas. D’après le chercheur, «ils font généralement partie des derniers sons acquis par les enfants. Certaines variantes de l’anglais ne les utilisent pas du tout».

La grammaire d’outre-Manche n’est pas non plus épargnée. Elle serait tout aussi étrange, notamment à cause de l’ordre des mots employés pour distinguer les questions des affirmations. «Prenez par exemple la phrase “life is a box of chocolates”. Ici, l’ordre est construit par le sujet “life” suivi du verbe “is”. Dans la question “Is life a box of chocolates?”, l'ordre des mots est inversé», commente Adam Schembri.

Dans une enquête menée par ce même Atlas sur 955 langues, moins de 2% d'entre elles utilisaient des différences similaires à celles de l'anglais dans la structure des questions. Plus de 50% des langues ont ajouté une particule de question pour différencier cette forme d'un énoncé affirmatif, selon l’universitaire britannique.

Slate.fr

Newsletters

L'élévation du niveau de la mer pourrait être beaucoup plus importante que prévue

L'élévation du niveau de la mer pourrait être beaucoup plus importante que prévue

Avec d'énormes conséquences pour la planète.

Il est tout à fait humain de s'énerver contre son wifi

Il est tout à fait humain de s'énerver contre son wifi

Lorsque nous devons affronter des frustrations aussi triviales qu'une panne d'internet, rationalité et logique sont balayées.

La façon de mener un sondage sur le réchauffement climatique influence les réponses

La façon de mener un sondage sur le réchauffement climatique influence les réponses

C'est ce que démontre une étude américaine.

Newsletters