Monde

La Sécurité intérieure américaine perd ses armes à feu

Temps de lecture : 2 min

Les officiers de la Sécurité intérieure américaine ont perdu 289 armes à feu de 2006 à 2008 selon un rapport fédéral, dont presque 200 à cause d'oubli ou de négligence dans des endroits aussi divers qu'un bowling, une voiture mal fermée ou des toilettes publics.

Le rapport de l'inspecteur général Richard Skinner estime qu'au moins 15 de ces armes, parmi lesquelles figurent des pistolets mais aussi des fusils à pompe et des fusils militaires, se sont retrouvées entre les mains de gangs, de criminels ou encore d'adolescents. Toutes les pertes ne sont pas dues à la négligence humaine: certaines armes ont disparu après l'ouragan Katrina, tandis que d'autres ont été volées dans des coffres.

C'est la première fois que les pertes d'armes à feu des quelque 185.000 employés de la Sécurité intérieure sont évaluées, et le rapport va entraîner un meilleur entraînement et des mesures disciplinaires, selon une porte-parole du gouvernement.

[Lire l'article complet sur usatoday.com]

A LIRE AUSSI SUR SLATE: «Les policiers ont-ils la gâchette facile?»

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Esparta, Flickr, CC

Slate.fr

Newsletters

En Australie, une loi datant de 1984 autorise les écoles religieuses à virer ou refuser des employés ou des élèves LGBT

En Australie, une loi datant de 1984 autorise les écoles religieuses à virer ou refuser des employés ou des élèves LGBT

Un récent rapport du Gouvernement vise à remettre au goût du jour cet Acte sur la discrimination sexuelle, toujours en vigueur.

De nouvelles publicités pro-Brexit sur Facebook, financées par un mystérieux site d'«informations»

De nouvelles publicités pro-Brexit sur Facebook, financées par un mystérieux site d'«informations»

Ces publicités invitent les utilisateurs à écrire à leurs députés afin de les inciter à rejeter le plan Chequers, qui régule les futures relations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Des journalistes de The Atlantic estiment que plus de 350 journalistes ont perdu leur emploi en partie en raison des statistiques données par Facebook.

Newsletters