Santé

Le cannabis pourrait améliorer la qualité de l'orgasme féminin

Temps de lecture : 2 min

Les femmes qui consomment de la marijuana avant leurs rapports sexuels seraient deux fois plus susceptibles d'être satisfaites de leurs orgasmes.

Le cannabis intensifierait les sensations telles que le toucher, le goût ou encore la vue | Jeremiah Vandermeer via Flickr CC License by

D’après une étude publiée dans la revue Sexual Medicine, plus d’un tiers des femmes ont déjà fumé du cannabis avant un rapport sexuel. Et la plupart d’entre elles ont affirmé avoir ressenti une augmentation significative de leur libido et de meilleurs orgasmes.

L'enquête menée par une équipe de recherche de la faculté de médecine de l’université de Saint-Louis aux États-Unis s'appuie sur les témoignages de près de 400 patientes d’un cabinet de gynécologie et d’obstétrique. Selon les scientifiques, l’absence de travaux quant à l’impact des drogues sur la vie sexuelle aurait motivé la nécessité de cette étude.

Expérience plus agréable

Quelque 47% des femmes interrogées ont déjà fumé de la marijuana, 34% avant un rapport sexuel. Parmi ces dernières, 68,5% ont jugé que l'expérience était plus agréable, 60,6% ont noté une augmentation de leur libido et 52,8% une augmentation des «orgasmes satisfaisants», d’après les autrices des travaux.

Dirigées par la Dr Becky Lynn, ces recherches ont mis l’accent sur le lien entre les effets du cannabis et la satisfaction des femmes à propos de leur vie sexuelle, de leurs pulsions, de leurs orgasmes, de leur lubrification vaginale ou encore des douleurs engendrées pendant les rapports.

L'étude révèle ainsi que les femmes qui ont consommé du cannabis avant des rapports sexuels auraient une meilleure lubrification vaginale et moins de douleurs pendant l'acte que celles qui n'en n’ont pas consommé.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Ces résultats ne peuvent pourtant pas être généralisés à toutes les femmes. Les écarts entre les réponses des patientes sont notamment trop faibles pour tirer des conclusions catégoriques, et la taille de l’échantillon analysé montre elle aussi les limites de cette étude.

Newsletters

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Les symptômes persistants forcent certains travailleurs à trouver des solutions par eux-mêmes pour conserver leur emploi, quand ils ne sont pas tout simplement contraints de le quitter.

Des nourrissons hospitalisés à cause de la pénurie de lait infantile aux États-Unis

Des nourrissons hospitalisés à cause de la pénurie de lait infantile aux États-Unis

Parents et médecins ne cessent de tirer la sonnette d'alarme face à une situation qui s'aggrave.

Hépatites pédiatriques d'origine inconnue: ce qui ressort des premières investigations

Hépatites pédiatriques d'origine inconnue: ce qui ressort des premières investigations

Au moins 450 enfants sont atteints d'hépatites aiguës à travers le monde. Aujourd'hui, personne ne peut encore émettre de recommandations pour protéger les plus jeunes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio