Sciences

Grâce à deux jumeaux astronautes, on en sait bien plus sur les voyages spatiaux

Temps de lecture : 2 min

L'un dans une station spatiale, l'autre sur Terre: idéal pour étudier comment le corps se transforme dans l'espace.

Mark et Scott Kelly | Robert Markowitz / AFP
Mark et Scott Kelly | Robert Markowitz / AFP

Y avait-il méthode plus idéale pour mesurer l'impact des expéditions spatiales sur le corps humain? De mars 2015 à mars 2016, l'astronaute américain Scott Kelly a passé 340 jours à bord de la Station spatiale internationale (SSI), tandis que son jumeau Mark, lui-même ancien astronaute, est resté au sol. La NASA, qui travaille actuellement sur de futurs voyages pouvant mener vers Mars, a observé les deux frères afin de déterminer quelles étaient les conséquences sur la santé et la physiologie des voyageurs et voyageuses de l'espace.

Le site New Scientist, qui dresse le bilan de l'opération, explique que des prélèvements (d'urine, de sang et de matière fécale) ont été effectués sur les deux hommes avant, pendant et après le séjour de Scott Kelly sur SSI. Les prélèvements effectués sur ce dernier pendant son voyage étaient ramenées sur Terre via les capsules Soyouz qui permettaient à d'autres astronautes de rentrer sur notre planète.

Il s'avère que l'ADN de Scott Kelly a été modifié par son séjour dans l'espace. Ses télomères, zones se situant à l'extrémité des chromosomes, ont grandi durant cette période, alors qu'ils ont normalement tendance à se raccourcir avec l'âge. Les ondes spatiales seraient responsables de cette croissance inhabituelle. Deux jours après le retour de Scott Kelly sur Terre, ses télomères avaient retrouvé leur taille initiale, ajoute la NASA.

Mêmes réactions aux vaccins

C'est dans l'urine des deux frères qu'on a constaté les plus grandes différences. Si les métabolites (petits composés organiques issus du métabolisme) sont restés sensiblement les mêmes dans leurs deux plasmas, ce n'est pas le cas de ceux présents dans l'urine, puisque 32 d'entre eux étaient réellement différents d'un frère à l'autre.

Mark et Scott Kelly ont été vaccinés contre la grippe à la même période, et la NASA constate que les jumeaux ont réagi de la même façon au vaccin qui leur a été administré. Plutôt rassurant en vue de longs voyages au cours desquels il pourra être nécessaire de vacciner les astronautes.

De façon plus large, le bilan est assez satisfaisant, comme l'a déclaré Jenn Fogarty, directrice scientifique du programme de recherche humaine de la NASA. «À un niveau moléculaire, l'étude a démontré la résistance et la robustesse du corps humain lorsqu'il doit s'adapter à un environnement spatial. Cette étude est un tremplin qui va nous mener vers d'autres phases de recherche sur les changements moléculaires et comment ils peuvent nous permettre de prévoir l'état de santé et de performance des astronautes».

Slate.fr

Newsletters

Un alligator avec un couteau dans la tête se balade au Texas

Un alligator avec un couteau dans la tête se balade au Texas

Une agence de protection de la faune doit examiner l’animal.

Les îles peuvent-elles vraiment disparaître?

Les îles peuvent-elles vraiment disparaître?

Il ne faut pas confondre engloutissement et simple déplacement d'un banc de sable.

Que nous racontent les plantes quand on les écoute parler?

Que nous racontent les plantes quand on les écoute parler?

L'expression «faire la plante verte» n'a jamais été aussi peu appropriée.

Newsletters