Santé / Sciences

Une bonne hygiène dentaire pourrait être un rempart contre les troubles de l'érection

Temps de lecture : 2 min

Ce qui se fait en haut peut aussi finir par se voir en bas.

Une bonne raison de plus de ne pas esquiver le brossage de dents | 
Paweł Czerwiński via Unsplash
Une bonne raison de plus de ne pas esquiver le brossage de dents | Paweł Czerwiński via Unsplash

L'hygiène bucco-dentaire est loin de n'être qu'une affaire de bienséance, tant les liens entre ce qui se passe dans notre bouche et ailleurs dans notre corps ne cessent d'être mis en évidence.

Après le cancer et la maladie d'Alzheimer, ce sont désormais les troubles de l'érection qui semblent être associés à la parodontite, soit l'inflammation chronique des gencives.

Selon une étude clinique menée dans le cadre de la thèse de médecine dentaire d'Amada Martín Amat (Université de Grenade, Espagne) et portant sur 180 sujets masculins (dont 78 constituant le groupe de contrôle), les hommes souffrant de parodontite ont plus de deux fois plus de risques de connaître également une dysfonction érectile –définie comme l'incapacité à obtenir ou maintenir une érection, quels qu'en soient les facteurs, depuis au moins trois mois.

Problème de circulation

Selon les scientifiques, la cause serait à chercher du côté des bactéries parodontales et des cytokines inflammatoires qui finissent par endommager les cellules endothéliales vasculaires –les liens entre inflammation des gencives et problèmes cardiaques sont eux aussi avérés.

Lorsque ce dysfonctionnement endothélial en vient à toucher les vaisseaux sanguins du pénis, la circulation en pâtit, ce qui entraîne l’impuissance.

Cette étude est la première à attester d'une relation, indépendante du statut socio-économique des individus, entre parodontite chronique et dysfonction érectile sur une population européenne et à isoler plusieurs marqueurs biochimiques susceptibles d'améliorer le diagnostic et le traitement de ces deux pathologies.

Ces marqueurs, en plus de la protéine C-réactive déjà connue dans de nombreux processus inflammatoires, sont les triglycérides et l'hémoglobine glyquée.

Newsletters

Anti-sceptiques

Anti-sceptiques

Deal sur ordonnance: «Si je revends mes prescriptions, ça me rapporte plus de 1.000 euros»

Deal sur ordonnance: «Si je revends mes prescriptions, ça me rapporte plus de 1.000 euros»

Les opiacés sont désormais la première cause de mortalité des toxicomanes devant l'héroïne, dont ils sont les produits de substitution. Pour s'en faire prescrire, certain·es sont prêt·es à tout.

Pourquoi le racisme a cessé d'être envisagé comme une question de santé publique

Pourquoi le racisme a cessé d'être envisagé comme une question de santé publique

Jusqu'à Richard Nixon, les États-Unis étudiaient officiellement les liens entre problèmes sociaux et santé mentale.

Newsletters