Politique / Économie

Privatisation d'ADP: une alliance inédite contre le gouvernement

Temps de lecture : 2 min

Comment comprendre la coalition d'intérêts des Républicains, du Parti socialiste, de La France insoumise et des communistes sur ce sujet?

En attendant les décisions d'Emmanuel Macron à la suite du grand débat, notamment en matière de fiscalité, la classe politique est en profond désaccord sur la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP), que le gouvernement et la majorité parlementaire (LREM) appellent de leurs vœux. En réponse, des alliances inédites se sont nouées au Parlement: Les Républicains, le Parti socialiste, La France insoumise et les communistes en appellent à un référendum d'initiative populaire.

Une alliance politique? Idéologique? Et quels sont les risques et les bénéfices d'une telle privatisation?

Ludovic Vigogne, journaliste à l'Opinion, Alexandre Malafaye, président du think tank Synopia, et Virginie Le Guay, cheffe-adjointe du service politique de Paris Match, en discutent dans «Politique», l'émission de Roselyne Febvre et de Jean-Marie Colombani sur France 24, en partenariat avec Slate.

Retrouvez «Politique» tous les jeudis à 16h10 sur France 24 et les vendredis après-midi sur Slate.fr.

Slate.fr

Newsletters

Poutine interdit les vols vers la Géorgie sur fond de manifestations

Poutine interdit les vols vers la Géorgie sur fond de manifestations

Alors que la population géorgienne manifeste depuis deux jours contre l'intervention d'un député russe au Parlement, la Russie prend des sanctions financières à l'égard de sa voisine.

Bernard-Henri Lévy plaide pour une Europe unie

Bernard-Henri Lévy plaide pour une Europe unie

Le philosophe et fervent défenseur du projet européen alerte sur les dangers du populisme

Pour son premier meeting, Trump campe sur ses obsessions

Pour son premier meeting, Trump campe sur ses obsessions

C'est parti: mardi 18 juin, devant 20.000 fans réunis à Orlando, en Floride, Donald Trump a lancé sa campagne. Objectif: réélection en 2020. Pour ne pas en perdre une miette, Slate.fr s'est associé à la newsletter «Time to sign off» (TTSO) et...

Newsletters