Politique / Économie

Privatisation d'ADP: une alliance inédite contre le gouvernement

Temps de lecture : 2 min

Comment comprendre la coalition d'intérêts des Républicains, du Parti socialiste, de La France insoumise et des communistes sur ce sujet?

En attendant les décisions d'Emmanuel Macron à la suite du grand débat, notamment en matière de fiscalité, la classe politique est en profond désaccord sur la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP), que le gouvernement et la majorité parlementaire (LREM) appellent de leurs vœux. En réponse, des alliances inédites se sont nouées au Parlement: Les Républicains, le Parti socialiste, La France insoumise et les communistes en appellent à un référendum d'initiative populaire.

Une alliance politique? Idéologique? Et quels sont les risques et les bénéfices d'une telle privatisation?

Ludovic Vigogne, journaliste à l'Opinion, Alexandre Malafaye, président du think tank Synopia, et Virginie Le Guay, cheffe-adjointe du service politique de Paris Match, en discutent dans «Politique», l'émission de Roselyne Febvre et de Jean-Marie Colombani sur France 24, en partenariat avec Slate.

Retrouvez «Politique» tous les jeudis à 16h10 sur France 24 et les vendredis après-midi sur Slate.fr.

Newsletters

Manifestants, forces de l'ordre: les deux camps se préparent à l'affrontement

Manifestants, forces de l'ordre: les deux camps se préparent à l'affrontement

Dans Les forces du désordre, la journaliste Samia Basille vous emmène au cœur des manifestations et donne pour la première fois la parole aux forces de l’ordre comme aux manifestant·es pour comprendre l’escalade de la violence et recréer un...

La France est-elle encore capable de débattre sans haine?

La France est-elle encore capable de débattre sans haine?

Ce dimanche 10 novembre, la manifestation contre l'islamophobie a provoqué un torrent de réactions rarement mesurées, souvent haineuses, qu'on la soutienne ou qu'on la condamne. ...

Olivier Faure «ira voir ce film» de Roman Polanski, en vertu «de la présomption d'innocence»

Olivier Faure «ira voir ce film» de Roman Polanski, en vertu «de la présomption d'innocence»

Le premier secrétaire du Parti socialiste était l'invité de l’émission «L’Instant politique».

Newsletters