Médias / Sciences

Les fake news utilisent le même mécanisme que les tours de magie

Temps de lecture : 2 min

En trompant notre attention et notre vigilance, les fausses informations exploitent nos failles cognitives.

Au Magic Lab de Londres, des scientifiques étudient nos réponses cognitives face aux illusions d'optique, tours de magie ou fausses informations. | Sergi Viladesau via Unsplash
Au Magic Lab de Londres, des scientifiques étudient nos réponses cognitives face aux illusions d'optique, tours de magie ou fausses informations. | Sergi Viladesau via Unsplash

Nous savons déjà que certaines personnes sont plus disposées à croire aux fake news, en raison de biais cognitifs qui les poussent à opérer un triage des informations, pour ne garder que celles qui confortent leurs opinions. Des scientifiques essayent aujourd'hui de comprendre le mécanisme de ces biais en comparant fake news et tours de magie, deux exemples de faux avérés, qui produisent tout de même une impression de vérité.

La magie consiste à manipuler nos perceptions, à «exploiter les failles cognitives», explique à la BBC Gustav Kuhn, directeur du Magic Lab du département de psychologie de l'Université de Londres. Ce laboratoire qui étudie l'attention mentale et la cognition illusoire généralisée (mind attention and general illusory cognition) permet notamment aux universitaires de comparer nos réponses cognitives face aux illusions d'optique, tours de magie ou fausses informations.

Le libre arbitre, une illusion?

Si tout le monde sait que lors d'un tour de magie nos sens sont trompés, la plupart d'entre nous regardons et attendons avec la même impatience enfantine la révélation finale. Tout cela est dû à la «mauvaise orientation», technique phare de la magie qui consiste à amener les gens à ne pas regarder ce qui est important, mais à les distraire, à changer de sujet, à utiliser un accessoire dramatique pour pousser leur attention ailleurs, afin qu'ils ne voient pas ce qui se passe devant leurs yeux.

Une technique étudiée par exemple dans le secteur de la sécurité routière, révèle le docteur Kuhn, afin de s'assurer que les automobilistes peuvent vraiment se concentrer sur ce qui est important. «Comment les gens peuvent-ils ne pas voir quelque chose alors qu'ils le regardent?», s'interroge-t-il.

Autre élément-clé d'un tour de magie, la «technique du forcing». Lorsque l'illusionniste vous demande de choisir une carte au hasard, vous êtes persuadé·e que vous dirigez le jeu, n'est-ce pas? En réalité, vos choix ne sont en rien personnels, ils sont dictés par l'artiste. «Le libre arbitre est une illusion. Les gens sont beaucoup plus suggestibles qu'ils ne le pensent. Toutes nos perceptions sont très malléables, assure Gustav Kuhn. Cette suggestibilité peut donc être utilisée à mauvais escient, par exemple à des fins politiques.»

Slate.fr

Newsletters

Le Danse avec les stars anglais accepte l’idée de faire danser des couples du même sexe

Le Danse avec les stars anglais accepte l’idée de faire danser des couples du même sexe

Le changement aura lieu en 2020.

La présence médiatique de la Chine en Afrique, un instrument politique d'État

La présence médiatique de la Chine en Afrique, un instrument politique d'État

Les grands chantiers africains de Pékin affolent Washington, mais ses initiatives médiatiques sont plus dangereuses encore.

Comment Glenn Greenwald est devenu l'ennemi public n°1 de Bolsonaro

Comment Glenn Greenwald est devenu l'ennemi public n°1 de Bolsonaro

Depuis l'élection présidentielle, le journaliste a transformé sa maison en bunker, tandis qu'une pétition réclamant son exil et des menaces de mort à son encontre pleuvent sur les réseaux sociaux.

Newsletters