Santé / Société

Merci, ô grand Signal de garantir notre immaculée dentition

Temps de lecture : 5 min

Pour étaler mon dentifrice préféré Signal©, j'utilise une brosse à dents Signal© qui me procure une intense satisfaction buccale. Depuis peu, j'ai découvert la Signal Expert vertical Double face© qui brosse aussi les joues. Un gouffre de propreté s'ouvre à moi.

Signal© veut TOUT brosser. | Simon Shim via Unsplash
Signal© veut TOUT brosser. | Simon Shim via Unsplash

Quand il s'agit de dentifrice, je suis assez conservateur. J'aime Signal© voilà tout. Sans doute une image de mon enfance: une pâte bicolore surgissant d'un embout magique. Mon âme juvénile s'interrogeait: comment mettre dans ce tube une pâte blanche et son liseré rouge sans que les couleurs se mélangent? Quel miracle présidait à cette harmonie?

Le rouge et le blanc, cristallisation dentaire

L'on m'expliqua que la couleur rouge était déposée sur la pâte au moment de l'extraction, dans un goulot habilement percé. Ma fascination n'en fut aucunement affectée. J'imaginais des laboratoires où se pressaient des professeurs Signal© en blouses blanches; artistes méconnus, ils se concertaient sentencieusement pour préserver la beauté immuable et ordonnée de ces traits rouges, qui désignent à jamais au bon peuple la promesse de l'immaculée dentition.

Un ami tenta un jour de me dégriser:

– Sais-tu comment les multinationales du lobby du dentifrice ont réussi à vendre plus de dentifrice?
– Ben, euh, en demandant aux gens de se brosser les dents plus souvent avec le lobby des dentistes?
– Non. En augmentant le diamètre du goulot. Car on étale toujours le dentifrice sur toute la longueur de la brosse.

Cette révélation ne brida guère mon enthousiasme. Après tout, quel mal y a-t-il à se tartiner les gencives de quelques millimètres cubes supplémentaires? Peu m'importait le lobby du goulot.

Un jour, le bleu voisina avec le rouge. Une marque concurrente, Aquafresh, chez GlaxoSmithKline (vils usurpateurs), osa le tricolore. Je goûtai avec réticence ce bleu et ce rouge déposés tout aussi précisément sur la pâte. Ce n'était qu'une copie prétentieuse, ostentatoire, s'adressant à des gencives vulgaires.

On me signala© que Signal© était une simple marque, exploitée par une multinationale du nom d'Unilever, et non, comme je l'avais cru, une humble boutique tenue depuis des siècles par la famille Signal©, dont la blancheur dentaire aurait été un modèle pour tout le voisinage.

La famille Signal© partageant le Saint-Tube lors de la fête du dentifrice | Scène restituée par Jean-Baptiste Greuze

Avec l'âge et l'embourgeoisement, je m'autorisai quelques folies. Des dentifrices superbes. Il y eut un Signal© bleu, White Now©, Integral 8©, avec sa variante Resist+©, System Blancheur©, White Now Glossy Chic©, White Now Men©, de couleur noire, dentifrice masculin, White Now Triple Power©, j'en oublie. À Noël, j'offrais à mes enfants de nouveaux dentifrices fruités. Nous étions heureux, nous étions la famille Signal©.

Ma fidélité à cette marque me conduisit à acheter des brosses à dents Signal©. Tout simplement parce qu'elles sont entièrement conçues pour mon dentifrice. Vous ne me croyez pas? Eh bien essayez le dentifrice Signal© avec des brosses à dents quelconques: vous constaterez de vous-mêmes que votre brossage est hésitant, laborieux, voire douloureux.

Le samedi 6 avril 2019, j'ai acquis un modèle dont j'ignorais tout: la brosse à dents Expert vertical Double face©. Dents. Et joues. 3,75 euros. 3 (75) fois rien. La décision d'achat s'est imposée immédiatement. Signal© avait encore innové.

«2 ACTIONS NETTOYANTES DENTS & JOUES»

Nos joues sont dégueulasses, il est temps de se l'avouer

Dans le mystérieux laboratoire souterrain de mes rêves, un jour un cri avait jailli: «Et les joues?». Oui, comme notre langue, nos joues étaient sales, nos joues étaient des réceptacles à dégueulasseries et nous nous refusions à les regarder en face. Mais, enfin et pour notre plus grand bonheur, nous allions devenir propriétaires d'un «brosse-joues pour un nettoyage des joues en douceur».

L'innovation est telle que même saint-Google y perd son latin, me proposant de brosser des jantes, une Japonaise, Jean-Louis David, mon carrelage, Jean-Pierre et divers joints.

Roses de plaisir et tremblantes d'émotion, mes joues ont rapidement déchiffré le mode d'emploi:

«Conçue pour nettoyer les dents et l'intérieur des joues en même temps, pour un nettoyage double action, sans effort supplémentaire.
Les poils en forme d'éventail permettent un nettoyage interdentaire précis.»

L'objet apparaît en pleine lumière, poils et picots d'un étrange camaïeu glauque (le glauque est un vert tirant vers le bleu, c'est très beau), la tête ornée d'une stupéfiante collerette rose, comme une discrète crête de coq.

«Brosse, sans ornement, dans le simple appareil / D'une Beauté qu'on vient d'arracher au sommeil.»

La brosse Signal© ne cache rien de son ingrate mission. Comme une modeste brosse de toilettes soignant l'émail de nos lieux d'aisance, elle se destine à frotter, récurer, extraire la moindre de nos scories dentaires et jouetaires©.

***EXPÉRIENCE UTILISATEUR***

Après avoir orné religieusement ma double brosse d'une pâte moelleuse, conservée à température ambiante, j'ai impartialement soumis mes dents et joues, non lavées depuis quatre jours afin de leur conférer une putride harmonie, à ce rituel nouveau, expert et vertical.

La première impression est bonne: comme toujours avec Signal©, l'ergonomie du manche est admirable de souplesse et de fermeté; la prise en main s'avère légère et sûre, sans soumettre les muscles de l'avant-bras à un effort trop intense. L'équilibre du corps est préservé, en dépit des va-et-vient multiples. Les bandes antidérapantes du manche évitent un glissement fâcheux, qui serait préjudiciable aux gencives. Le brossage concilie précision et délicatesse, l'extraction s'effectue méthodiquement comme en témoignent d'apaisants remugles.

Je ressens comme toujours la satisfaction fraîcheur de Signal© à laquelle se mêlent d'insensibles contractions des muscles inférieurs de la joue, soumis à un exercice nouveau et salvateur. La langue moite, je sens mes gencives durcir sous une caresse nouvelle. Le brossage s'accélère, irrésistiblement. Soudain la mousse explose en bulles savoureuses. Du fond de mes molaires surgissent des endorphines saveur fluor; je succombe à une extase buccale totalement inédite.

JE METS 20/20 MERCI SIGNAL CHÉRI©

Du brossage de demain, j'espère luette

Reposant mon corps repu, je me prends à rêver d'un avenir Signal© plus radieux encore.

Et ma luette? Mes amygdales? Ne méritent-elles pas d'être brossées tout aussi soigneusement? Pourquoi ne pas créer une brosse à dents, à joues et à luette? Et mon œsophage? Sa propreté est-elle garantie? Rien n'est moins certain. Au vu du nombre de saloperies que j'extrais de mes chicots, il est probable que des détritus s'amassent, DEPUIS DES DÉCENNIES, dans mon œsophage sans qu'aucune brosse n'y ait jamais mis le poil. Mon bien cher Signal©, ne nous dois-tu pas une brosse à dents et œsophage, sans doute un peu plus complexe à manipuler mais que ne ferait-on pas pour obtenir une haleine parfaite? Ne faudrait-il pas aussi y adjoindre un filtre à salive?

Votre estomac, on va le nettoyer au Kärcher™

L'œsophage brossé, nous en viendrions à l'estomac, qui est quand même une sorte d'énorme usine à merde. Notre brosse à dents pourrait, tel un hydropulseur, l'asperger au passage. Viendrait ensuite, et la brosse à dents se ferait télescopique, le brossage en règle de l'intestin grêle, puis du côlon. Inévitablement, elle se faufilerait jusqu'au scrotum puis surgirait de l'anus, dans un nettoyage intégral, qui nous garantirait une haleine et des flatulences également mentholées.

Tout cela est sans doute déjà prévu dans les laboratoires Signal© où se préparent les brosses qui purifieront demain notre corps comme aujourd'hui nos joues.

Les dentistes pratiqueront des coloscopies et, inversement, les gastro-entérologues soigneront quelques caries en vérifiant notre flore intestinale. Rigoureusement propres et calibrés, nos étrons s'extrairont délicatement de notre sphincter, nappés de fins traits rouges Signalant© leur fraîcheur.

Mais où donc ira se nicher la brosse à dents Signal© de demain?

Une fois apprivoisé, car notre gestuelle s'en trouvera un temps compliquée, un tel brossage, des dents à l'anus, nous fera gagner un temps précieux. Dans nos amours, l'hygiène corporelle se mesurera d'un simple baiser. L'on pourra alors constater en glissant notre langue dans la bouche de l'être aimé la délicatesse suave d'un scrotum rigoureusement poli ou, inversement et en connaissance de cause, se dire que ce mec / cette nana «a vraiment un goût de chiottes».

Se brosser l'œsophage – méthode Assimil™, leçon 1

Jean-Marc Proust Journaliste

Newsletters

Calor

Calor

Des solutions pour dormir malgré la canicule

Des solutions pour dormir malgré la canicule

Pour réguler votre température corporelle, la clim n'est pas une fatalité.

Interdire les crèmes solaires chimiques pour sauver les coraux, la fausse bonne idée?

Interdire les crèmes solaires chimiques pour sauver les coraux, la fausse bonne idée?

L'océan ne vous dira pas forcément merci si vous prenez une crème solaire eco-friendly trois fois plus chère. Votre peau non plus.

Newsletters