Société

Comment bien réagir après une bourde au travail

Temps de lecture : 2 min

Ne faites surtout pas l'autruche. Alertez vous-même votre boss pour garder le contrôle de la situation.

Pour la psychologue comportementale Denise Dudley, l'important est de ne pas communiquer son stress. | Bethany Legg via Unsplash
Pour la psychologue comportementale Denise Dudley, l'important est de ne pas communiquer son stress. | Bethany Legg via Unsplash

Vous avez envoyé un mail à la mauvaise personne ou vous vous êtes trompé·e dans une commande? Une erreur au travail peut vous filer des sueurs froides. Pas de panique: il existe plusieurs manières de limiter les dégâts. Pour Denise Dudley, psychologue comportementale interrogée par CNN, assumer son erreur est la première chose à faire. N'adoptez surtout pas la stratégie de l'autruche en espérant que votre erreur passe inaperçue. Au contraire, informez les personnes autour de vous de votre faux pas.

«Il est plus facile d'être celle ou celui qui délivre l'information, vous gardez le contrôle et pouvez donc plus facilement gérer la suite des événements», explique Denise Dudley. Alerter soi-même ses collègues et sa hiérarchie, c'est aussi faire preuve de maturité et de responsabilité, ce qui ne peut que jouer en votre faveur aux yeux des autres. «La première version d'un événement définit la première impression que l'on s'en fait, explique Marie McIntyre, coach professionnelle, autrice de Secrets to Winning at Office Politics (Les secrets pour remporter toutes les batailles au bureau). Si votre boss apprend votre erreur par quelqu'un d'autre, il va falloir combattre ses a priori sur la situation.»

«Montrez que vous pouvez gérer la crise»

La première étape est d’abord d'évaluer les dégâts, de comprendre qui dans l'entreprise peut être affecté par votre erreur, pour ensuite prévenir ces personnes et chercher une solution au plus vite. Le tout sans paniquer. L'important est de ne pas communiquer son stress. «Vos collègues vont évaluer la gravité de la situation et vos compétences selon l'image que vous renvoyez, affirme Denise Dudley. Vous devez projeter une attitude calme et professionnelle qui montre que vous pouvez gérer la crise.» N'hésitez pas non plus à demander conseil. «Ne restez pas impuissant, seul dans votre coin, recommande Denise Dudley. N'ayez pas peur de demander de l'aide à votre entourage, notamment votre boss.»

Une fois la crise passée, n’oubliez pas de vous excuser auprès de toutes celles et ceux qui ont eu à gérer de près ou de loin les conséquences de votre erreur. Montrez également que l’incident vous a servi de leçon, en particulier auprès de votre hiérarchie. «Expliquez ce qu'il s’est passé, pourquoi cela s’est passé, ce que vous avez retenu de ce contretemps et comment vous comptez vous en servir pour améliorer vos méthodes de travail», conseille Marie McIntyre. Enfin, après le retour à la normale, n’hésitez pas à souffler, à faire un tour ou à discuter avec un·e collègue. Et surtout, rappelez-vous que tout le monde fait des erreurs, et passez à autre chose.

Newsletters

Covid-19, emploi, démocratie... Les jeunes coincés dans une spirale de pessimisme

Covid-19, emploi, démocratie... Les jeunes coincés dans une spirale de pessimisme

Les entraves pour se projeter vers l'avenir se multipliant, le moral de la jeunesse est en berne.

«Nous avons chéri Jonathann encore plus que d'habitude»

«Nous avons chéri Jonathann encore plus que d'habitude»

[Épisode 2] À l'enterrement de sa femme Alexia, Jonathann Daval porte le costume de leur mariage. Il se couche sur le cercueil. Personne ne sait que des enquêteurs se sont infiltrés pour observer les attitudes de chacun.

Comment concilier militantisme et carrière professionnelle?

Comment concilier militantisme et carrière professionnelle?

Un activisme trop voyant peut mettre en péril des opportunités de carrière, mais faut-il renoncer à s'engager pour autant?

Newsletters