Médias / Monde

Un journaliste de Fox News en gilet pare-balles à la frontière mexicaine devient un mème

Temps de lecture : 2 min

La chaîne Fox veut donner l'impression que la frontière est une zone de guerre, mais sur Twitter, beaucoup se sont moqués de la mise en scène.

Patrouille frontalière à Piedras Negras au Mexique, le 17 février 2019. | Julio Cesar Aguilar / AFP
Patrouille frontalière à Piedras Negras au Mexique, le 17 février 2019. | Julio Cesar Aguilar / AFP

Un des thèmes de prédilection de la chaîne conservatrice Fox News est de présenter la frontière entre le Mexique et les États-Unis comme une zone envahie par des migrants ultraviolents. C'est aussi un des messages principaux du président Donald Trump, bien que sur le terrain dans les États frontaliers, de nombreux politiques, même Républicains, soient beaucoup moins alarmistes.

C'est ainsi qu'un des journalistes de Fox News, Lawrence Jones, est intervenu en direct de la frontière avec un gilet tactique militaire plus adapté à la Syrie qu'aux environs de Laredo au Texas, un comté qui a connu peu de crimes violents en 2018, moins que la moyenne de l'État.

Critiqué par d'autres journalistes qui ont travaillé à la frontière et n'ont jamais porté de gilet tactique pare-balles, Lawrence Jones a rétorqué que les agents frontaliers lui avaient dit d'en porter un.

«C'est complètement ridicule, a tweeté un journaliste de la chaîne MSNBC. Pas une fois je n'ai porté de gilet pare-balles à la frontière, et les agents frontaliers ne m'ont pas demandé d'en mettre un, même lorsque j'étais avec une patrouille qui pourchassait des migrants dans le désert d'Arizona en pleine nuit. Parce que la frontière n'est pas une zone d'une guerre.»

Mais Fox News, et particulièrement une émission comme celle de Sean Hannity, pour laquelle travaille Lawrence Jones, cherche à donner l'impression que la zone frontalière est dans le chaos le plus total (et qu'un mur est donc nécessaire).

Très vite, la photo de Lawrence Jones a été détournée sur Twitter, comme ici, avec le gilet tactique remplacé par un sac à dos Elmo:

Ou encore un poncho mexicain:

Ou avec un gilet pare-balles mais dans un château gonflable avec piscine à balles:

Slate.fr

Newsletters

L’homme qui gagne sa vie en massacrant des Sims

L’homme qui gagne sa vie en massacrant des Sims

Un jeune Jordanien est l’une des rares personnes à vivre de son job de «moddeur» sur les Sims 4.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Ouverture du festival de Cannes, élections en Inde et affrontements au Yémen... La semaine du 11 mai en images.

Merci Valeurs actuelles, mais la terreur féministe n'existe pas

Merci Valeurs actuelles, mais la terreur féministe n'existe pas

On a bien rigolé avec votre couv. Et puis ça nous donne l'occasion de repréciser deux ou trois choses.

Newsletters